• Exercice Conscience décembre 2015

     

    Exercice « Maitri »

    Pack étudiant spirituel

    « Avoir l’Esprit Universel »

    Décembre 2015

     

    Date des 4 méditations de la Conscience Universelle :

    Nouvelle lune 11 décembre 2015 - Premier quartier 18 décembre 2015

    Pleine lune 25 décembre 2015 – dernier quartier 2 janvier 2016.

       

    Dualité et apaisement

     

    Exercice Conscience décembre 2015

     

     

    C’est en prenant conscience de la dualité que nous prenons conscience du besoin d’apaisement.

     

    Au jour d’aujourd’hui, la société est en plein conflit un peu partout sur la planète terre. Que ce soit au niveau du relationnel familial, amical, professionnel, religieux où communautaire, la société est en pleine mutation, et les tensions sont de plus en plus palpables. Qu’arrive t-il actuellement qui fait que certains explosent littéralement, pendant que d’autres coulent des jours « heureux », où que des personnes restent indéfiniment sur des modes duels alors que d’autres migrent facilement vers la guérison et les apaisements? Ses affrontements où ses accalmies sont-ils juste en nous une question de compréhension à faire en « soi », facilitant le lâcher-prise avec « les haches de guerre » et nous dirigeant vers une quiétude paradisiaque ? La situation de conflit interne entre le je veux/je ne veux pas, suppose nécessairement un choix, mais c’est un choix très particulier qui alimente la pensée duelle. Un choix qui exclut son contraire. Je veux le plaisir, sans la douleur. Je veux la joie, mais pas la tristesse. Je veux l’ordre, mais pas le désordre. Je veux la paix, mais pas le conflit. Je veux la liberté, mais pas la servitude. Je veux de la chance, sans la malchance. Je veux le bien sans le mal. Je veux de l’amour-passion, sans la haine passionnelle etc. Hors l’être humain est tout cela, il est plaisir et douleur, il est parfois joie et parfois tristesse, il est ordre et désordre, il est paix et conflit, il est attaché et libre, il est servitude et liberté. Il est tout cela à des moments différents. C’est cette unité globale de son êtreté qu’il doit accepter pour ne plus être dans la dualité. En bref, il faut accepter ses ombres, ses colères, le mal que l’on fait vivre aux autres où que l’on s’inflige à soi-même, et tout ce qui n’est pas reluisant. C’est cette compréhension là qui fait que l’équilibre entre les opposés prend toute sa dimension. L’unité c’est de s’accepter dans sa totalité sans rien rejeter qui pourrait nous déranger. Vivre l’éveil c’est être UN avec ses deux moitiés là, c’est accepter en « soi » la dualité et l’apaisement, les contraires en tout genre, d’être parfois la tristesse, parfois la joie, sans s’accrocher à l’une où à l’autre, sans ne « vouloir » vivre qu’une seule partie de nous-mêmes. Parce que c’est justement ici que la souffrance apparaît, dans cette déchirure entre l’un et l’autre, dans cette non acceptation d’une part de notre être. La dualité est le caractère de ce qui est double en soi ou composé de deux éléments de nature différente. C’est aussi la relation de réciprocité existant entre certains connecteurs logiques. En contre partie, l’apaisement est le fait de ramener le calme en « soi », de revenir à un état paisible. C’est aussi l’état de quelqu’un ou de quelque chose qui est apaisé. C’est aussi mettre fin à la violence d’un sentiment, d’une sensation pénible, ou encore à un trouble. Ce peut être aussi radoucir et mettre fin à une agitation. Alors, entre dualité et apaisement, entre crise et accalmie, entre déchainement et assagissement, et entre persistance et cessation, le flux monte et descend, le rythme s’intensifie où s’amenuise, et chacun cherche le confort entre toutes ses oppositions. Trouver ce point d’équilibre est une question de détachement et d’acceptation. Quand on accepte en « soi » ses moins comme ses plus, il est pus facile de les accepter chez les autres. Pourtant, relationnellement parlant, quand on à enfin trouver la paix en « soi », on supporte plus difficilement ceux qui ne l’on pas encore trouvée. C’est paradoxal et pourtant un fait ! N’oubliez pas que tout est une question d’équilibre dans l’univers. Un peu comme les plateaux de la balance, le chao amène à l’ordre……puis l’ordre est de nouveau rompu. Le tout étant de retrouver l’ordre rapidement. Quoi qu’il en soit, gardez à l’esprit que les apaisements surgissent spontanément et tout naturellement, tout de suite après une belle grosse colère !

     


     

    Exercice

     

     

    Lisez toutes les questions et laissez les agir en vous pendant quelques jours. Puis, faites un résumé de 10 lignes minimum pour répondre à chaque question.  Laissez mariner quelques jours, puis relisez-vous, pour comprendre ou vous en êtes, dans la prise de conscience de cet exercice. Vous pouvez refaire cet exercice dans quelques mois, pour voir ou en est votre évolution. Quand on ouvre une porte à l’esprit, il continue sa progression dans toute la pièce, souvent à notre insu.

     

    Voici les questions

     

    1/ Est-ce que cette explication entre dualité et apaisement vous à aider à comprendre certains modes de fonctionnement humain ? Donnez-nous une explication en 10 lignes de ce que vous avez compris ?  

     

    2/ Pensez-vous être la plus part du temps en mode dualité où plutôt en mode apaisement ? selon vous, pourquoi ?

     

    3/ Vivez-vous facilement vos vrais états d’âme où êtes-vous plutôt du genre à camoufler vos ressentis ? Pourquoi selon vous ?   

     

    4/ Arrivez-vous à ramener facilement le calme en vous juste après un moment d’énervement intensif ? Donnez-nous un exemple ?

     

    5/ Avez-vous déjà fait l’expérience de trouver le point d’équilibre en vous, le lieu et le moment où tout s’apaise inconditionnellement ?

     

    La dualité et les apaisements sont seulement une question d’ordre et de désordre dans nos sentiments et nos émotions intérieures. Je vous souhaite de la trouver en vous……. !

     


     

    Très belle « prise de conscience »

     

    Recevez cher étudiant de la Conscience Universelle, toute mon Amitié Bienveillante et salutaire.

    Je vous aime infiniment, je vous aime infiniment, je vous aime infiniment

    Véronique-Arlette

    Namasté  

     

    Extrait des Packs étudiants « Avoir l’esprit universel »©Véronique-Arlette

    Livre protégé par un Copyright intégrant le texte et les images

     

    ¯˜ « *°•**•°* »˜¯ 

     

    « Texte sacré décembre 2015Perle de méditation 52 »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :