• Méditation du 16 septembre 2018

     

    Méditation du Premier quartier de la lune du dimanche 16 septembre 2018 

    Promesses sacrées 

    Dimanche jour du Soleil, de la joie, de l’optimisme et de l’épanouissement. 

     

     

    Préparation à la méditation de 21h à 21h30

    Méditation de 21h30 à 22h 

     

     

    La force de la Grande Bienveillance Universelle étant en notre bienveillance mutuelle, 

    en notre disposition au partage, en notre éveil fraternel et en notre degré d'amour universel. 

     

     

    "Soin de guérison"

    n'oubliez pas de placer une coupelle d'eau près de vous que vous déverserez dans la terre à la fin du soin. 

     

     

    Méditation du 16 septembre 2018

     

    Le méditant de la conscience universelle, l’observateur des êtres, des choses, de l’univers tout entier, le contemplatif au cœur profond, l’aimant bienveillant est un éclaireur divin. Il naît de l’amour, celui qui est donné, celui qui est reçu, celui qui unifie, celui qui fait reculer la séparativité, celui qui dissout les ténèbres, celui qui gagne sur les nuits. Le méditant de la conscience universelle reçoit la lumière directement du monde divin. Comme il avance connecté à celle luminosité divine, il est la lumière en abondance, boit la parole divine, et transmet une connaissance éclairée. Aucune nuit ne peut l’atteindre vraiment. Le méditant Vijranavadin marche sur un chemin lumineux, tout en étant lui-même une lampe astrale pour les autres. Il s’éloigne des obstacles, accueille les aides et avance pour réaliser « une promesse sacrée ».  La lumière vient de la joie, l’optimisme de l’insouciance, l’épanouissement du génie. Quand le partage s’accompli, les frères et sœurs fraternels se relèvent, la nuit de l’humanité perd son pouvoir sur la terre. C’est l’incompréhension qui sépare les êtres, l’amour les maintient dans l’unité, l’humour les aide à verbaliser et la joie les réconcilie dans la félicité. Lorsque les dialogues sont renoués, les séparés se retrouvent et la lumière chante, danse et surf en composant des allégories à la nuit. C’est pourquoi les méditants de la conscience universelle entretiennent leur optimisme, réveillent leur joie, illuminent leurs consciences de divinité. Sous cet arbre d’éternité ils sont protégés et peuvent réaliser leurs engagements. Humblement, fidèlement, avec persévérance et régularité, ils font jaillir la lumière de leur cœur chargé d’amour, de leurs mains chargés d’abondance, de leurs paroles chargés d’espérance. Jusqu’à ce que la lumière jaillisse de tout pore, de tous rayons, et de toutes parts, le méditant est en plein apprentissage de tout ce qui rend fondamentalement heureux, joyeux et bienheureux.

     

     

    Belle méditation et à la semaine prochaine.

     

    Extrait de l'Agenda de Mahamaitri la Grande Bienveillance Universelle 2018 

    Textes et images protégés par Copyright numéro 00062200-1 

     

    « Perle de méditation 18#2018Faut-il toujours avoir raison ? »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :