• Méditation du 2 mars 2018

     

    Méditation de la Pleine lune du vendredi 2 mars 2018

     

    Équilibre et harmonie

     

    Vendredi jour de Vénus, de l’amour universel, de la bienveillance et de la beauté. 

     

    Préparation à la méditation 30 mn ou plus 

    Méditation 30 mn ou plus

     (Horaires : selon votre disponibilité et votre fuseau horaire)

     

     

    La force de la Grande Bienveillance Universelle étant en notre bienveillance mutuelle, 

    en notre disposition au partage, en notre éveil fraternel et en notre degré d'amour universel.

     

     

    Méditation du 2 mars 2018

     

     

    Le méditant de la conscience universelle, l’observateur des êtres, des choses, de l’univers tout entier, le contemplatif au cœur profond, l’aimant bienveillant est un besogneux. Il rêve sa vie la nuit et vit pleinement ses journées. Il se réveille chaque matin chargé d’amour,  plein de motivation, de gratitude envers la vie et avec une belle envie de travailler. Le méditant de la conscience universelle se considère comme un chanceux car il s’aime autant qu’il aime son travail. Il sait que toute réalisation demande des efforts conscients auxquels il s’attaque avec enthousiasme. Le confort de la méditation est un plus non négligeable, les pensées positives l’aident  dans ces actions quotidiennes, mais c’est dans la besogne du présent qu’il sublime la portée de ses fonctionnements intérieurs. Le méditant Vijranavadin se fixe des objectifs mais s’entend à les mettre en mouvement concrètement dans la réalité. Il croit en ses capacités même si personne n’y croit. Il sait que la vie lui apporte ce qu’il à besoin chaque jour, qu’elle lui offre aussi les expériences pour l’aider à grandir, à comprendre la vie et à ouvrir sa conscience. L’amour est une émulation qui donne une énorme puissance de travail, qui permet de mettre en pratique la force combative,  et qui permet d’amasser un recueil de savoir-faire. Les méditants Vijranavadin savent qu’il faut passer à l’action pour obtenir des résultats. Les obstacles qui se dressent sur le chemin des initiés n’existent que pour être résolus, les contraintes pour renforcer les faiblesses et les adversités pour être dépassées. Les méninges des méditants ont besoin de fonctionner dans le bon sens pour clarifier certaines situations et laisser partir les mémoires obsolètes. Les attachements rendent prisonniers, les idées reçues rendent capricieux et les envies irréalisables rendent envieux.  Les résistances s’amenuisent dans l’effort d’être un être novateur aspirer complètement dans l’éveil spirituel.

     

     

    Belle méditation et à la semaine prochaine.

      

    Extrait de l'Agenda de Mahamaitri la Grande Bienveillance Universelle 2018 

    Textes et images protégés par Copyright numéro 00062200-1

     

     

    « Méditation du 23 février 2018Méditation du 9 mars 2018 »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :