• Méditation du 6 juillet 2018

     

    Méditation du Dernier quartier de lune du vendredi 6 juillet 2018

    Le toit du monde

    Vendredi jour de Vénus, de l’amour universel, de la bienveillance et de la beauté. 

     

     

    Préparation à la méditation 30 mn ou plus  

    Méditation 30 mn ou plus

     Horaires : selon votre disponibilité et votre fuseau horaire

     

     

    La force de la Grande Bienveillance Universelle étant en notre bienveillance mutuelle, 

    en notre disposition au partage, en notre éveil fraternel et en notre degré d'amour universel.

     

     

    Méditation du 6 juillet 2018

     

    Le méditant de la conscience universelle, l’observateur des êtres, des choses, de l’univers tout entier, le contemplatif au cœur profond, l’aimant bienveillant est un bouddha bienheureux. Il faut des milliers de vies entières pour assimiler l’enseignement du Bouddha. Mais tout ce qui est expliqué au fil des ans et des décennies est déjà présent à la première leçon reçue. C’est le moment ultime pour rencontrer sa mémoire, retrouver un ami de très longue date et redécouvrir Vipassana, la marche du Bouddha. Le méditant de la conscience universelle dévoile le sens sacré de la vie, se consacre à résoudre les énigmes les plus profondes comme celles de la vie et de la mort, à ramener un peu plus d’amour dans le cœur des êtres, et à transporter les êtres vers plus de beauté. Il n’a pas vraiment de forme matérielle puisqu’il est un magicien aux apparences physiques illusoires. Durant toute son éducation spirituelle, le méditant Vijranavadin voit des mondes naître et d’autres disparaître à tout jamais. Il change d’habits régulièrement, de personnalités suivant le besoin, de monde suivant là où il voyage. Il survit constamment aux bouleversements géologiques et aux catastrophes en tous genres. Il voit comme un médium que ce soit la mort où la vie, les pertes, les esprits démoniaques et l’avidité grâce au détachement. Il voit la réalité comme un tout, par delà les innombrables facettes de la vie. Le toit du monde est une montagne immense dont les méditants doivent s’affranchir. C’est dans le dépassement qu’un accomplissement peut se produire, que l’amour inconditionnel véritable fait son travail et que tout le monde peut se libérer des fardeaux du passé. Sur le toit du monde, il y règne un froid sibérien, la neige est éternel et les glaciers renaîtrons toujours aux mêmes endroits. Un enseignement s’efface là où un autre renaît pour que le Dhama demeure toujours dans nos cœurs unifiés.  

        

     

    Belle méditation et à la semaine prochaine.

     

     Extrait de l'Agenda de Mahamaitri la Grande Bienveillance Universelle 2018 

    Textes et images protégés par Copyright numéro 00062200-1

     

     

    « Perle de qualité 11#2018Perle de méditation 12#2018 »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :