• Méditations en cours

     

    Méditation de la nouvelle lune du lundi 18 décembre 2017

     

    Le papillon cosmique

     

    Lundi jour de la Lune, du développement de l’intériorité, de la foi, et de la confiance en soi.

     

    Préparation à la méditation de 21h à 21h30

     

    Méditation de 21h30 à 22h

     

    Méditation de la nouvelle lune du lundi 18 décembre 2017

    Le méditant de la conscience universelle, l’observateur des êtres, des choses, de l’univers tout entier, le contemplatif au cœur profond, l’aimant bienveillant est un être raisonnable. Il est croyant, sa pondération est pleine de bon sens et d’égalité d’âme. Le méditant de la conscience universelle agit avec beaucoup de mesure. Il manie les prières avec dextérité, pratique jusqu’à pleine activité, afin que son moteur tourne bien rond. Il créé une belle énergie et sa roue intérieure est en mouvement perpétuel. Le méditant Vijranavadin cherche cette même manifestation grâce à sa force vitale, celle de la respiration, du souffle qui monte et qui descend, et qui produit en lui une chaleur évanescente. Il est toujours prêt à amplifier son énergie, à mettre en place des protocoles qui augmentent la confiance en soi, à faire preuve d’imagination pour se rendre utile à la sérénité mondiale. Les initiés sont à la négociation, à l’arrangement, et aux échanges favorables avec les autres. Ils s’interposent psychiquement pour défendre les causes humanistes qui leurs tiennent à cœur. Ils se réforment en douceur, partagent leurs visions singulières, font preuve de générosité, fusionnent leur bienveillance mutuelle dans un ensemble cohérent. Ils ont le sens de l’unité, car cette communion collective harmonieuse est d’autant plus bénéfique qu’elle transcende les égoïsmes individuels. Un ancrage fort et imperméable résout les blocages mystérieux et les frémissements inadéquats grâce à la vision de la lumière éclatante de l’esprit d’éveil. Nous sommes tous UN dans UN ensemble en pleine conscience. La plénitude est une question de pensée, d’initiatives collectives, et de quête commune. La musique céleste reste toujours omniprésente dans l’univers, un accordement de tous les musiciens est indispensable à une bonne harmonisation, sa répercussion dans le cœur de tous les êtres sensibles n’en est que meilleure.

      

    Belle méditation et à la semaine prochaine.

     

    Agenda de Mahamaitri la Grande Bienveillance Universelle 2018

     

    Copyright numéro 00062200-1

     

     

  •  

    Méditation du dernier quartier de lune du lundi 8 janvier 2018

     

    Vastitude et profondeur de la coupe d’universalité

     

    Lundi jour de la Lune, développement de l’intériorité, de la foi, et de la confiance en soi.

     

    Préparation à la méditation de 21h à 21h30

     

    Méditation de 21h30 à 22h

     

    méditation du 8 janvier 2018

     

    Le méditant de la conscience universelle, l’observateur des êtres, des choses, de l’univers tout entier, le contemplatif au cœur profond, l’aimant bienveillant est sécurisant avec tous ceux qui l’entourent. Il incite à développer de riches échanges affectifs, à convaincre en affectionnant, à séduire les autres avec du concret, à partager ses sentiments autant que ses émotions, à construire des relations privilégiées. L’apprentissage de la vie, l’a amené à comprendre que tout est impermanent, que tous les êtres sensibles expérimentent leurs goûts et leurs dégoûts, qu’ils  connaissent des sympathies comme des antipathies, qu’ils visent des idéaux autant qu’ils sont eux-mêmes profondément humains. Le tout est d’égaliser ses humeurs, d’accepter ses disparités, et de comprendre les couples d’opposés pour s’en rendre maître. Les méditants Vijranavadin savent que les certitudes doivent être dépassées une à une même si  elles structurent les êtres en les incitant à développer toujours plus d’ouverture et de conscience. La quête d’universalité est une coupe d’amour, d’estime et d’admiration envers « soi » comme envers l’humanité toute entière. Tous les êtres ont des qualités et des défauts, pourtant ils aiment tous plus où moins. Le méditant Vijranavadin a le culte du bien, du bon, du beau, de l’authentique et du lumineux. Il est toujours disponible pour aimer inconditionnellement, être compatissant, et être profondément bienveillant tout le temps. Idéaliste, esthète, courtois, prévenant, son souci d’être agréable favorise de douces relations humaines. Il conserve bien à l’abri du cœur, cet idéal de vie. Ferme, concentré et vigilant sur cet essentiel majeur, les méditants de la conscience universelle restent affectueux et tendre à l’égard de tous les êtres sensibles. L’amour est notre guide suprême, chacun est capable d’aimer, de faire des efforts pour aimer plus et de se remettre en question pour aimer mieux.   

     

     

    Belle méditation et à la semaine prochaine.

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique