•  

     Nouveau site internet en construction

     

    Nouveau site internet en construction

     

    Bonjour à toutes et tous,

     

    Après une pause de mon activité, un nouveau site internet est en cours de construction depuis déjà quelques temps.

    C'est pour cette raison que j'ai été absente plus d'une année.

    Une nouvelle page Instagram est née

    https://www.instagram.com/petit_bouddha99/?hl=fr

    ainsi qu'une page Facebook

    https://www.facebook.com/PetitBouddha99

    Une page twitter

    https://twitter.com/VeroniqueArlett

    En attendant que le nouveau site internet soit terminé et présentable, je continuerai de publier ici.

    Recevez toute mon amitié bienveillante et salutaire.

    Petit bouddha le 28 avril 2021

     

     

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Vesak/Wesak fête traditionnelle Bouddhiste fêté le 26 mai 2021

     

     

    Vesak le 26 mai 2021

      

    Pour tous ceux qui parlent de la fête bouddhiste du Vesak/Wesak et qui n'ont aucune idée de son origine, l'attribution de cette fête est purement bouddhiste. Elle commémore la naissance, l'illumination (bouddhéité) et la mort (parinirvâna) du Bouddha Gautama dans la tradition theravada ou du sud. Cette année, Wesak célèbre son 2565ème anniversaire. Le calcul est assez "simple" en théorie : Vesak, c'est le premier jour de la pleine lune du sixième mois du calendrier bouddhiste ; qu'il faut ensuite transposer dans le calendrier de référence du pays, ce qui explique que la date est différente en Chine et en Corée, par exemple. 

     

    Le Wesak est l'une des fêtes les plus sacrées du calendrier bouddhiste. Il s'agit de la commémoration des 3 grandes étapes de la vie de Bouddha à savoir sa naissance de Bouddha, son éveil et sa mort. En général, le jour de la fête diffère selon le calendrier lunaire utilisé. Toutefois, dans tous les pays bouddhistes, les fidèles se rendent dans les temples pour la célébration.

     

    Où que vous souhaitiez célébrer le Wesak, il est important de souligner qu'il vous faudra vous y préparer. En effet, les 2 jours qui précèdent le grand jour sont connus comme étant des « journées de renonciation et de détachement ». La journée de la fête est appelée « journée de sauvegarde ». C'est le moment de ne faire qu'un avec le physique et le spirituel. Et, les 2 derniers jours sont nommés : « journées de distribution ». Durant cette période, les pratiquants transmettent l'énergie spirituelle qu'ils ont reçue. Lors du Wesak, Bouddha bénit son peuple et apporte un message de sagesse, d'humanité, de lumière et d'amour.

     

    Vesak, alice bailey et la lucis trust 

     

    Vesak n'a donc rien à voir avec Alice Bailey qui fonda la Lucis trust. Alice Bailey était une auteure occultiste britannique. Par son usage fréquent et précurseur de l'expression « New Age » dans ses ouvrages, elle est souvent présentée comme l'une des fondatrices du mouvement New Age. Alice Bailey a notamment fondée l’école Arcane à Genève, une école de formation ésotérique, de la Bonne Volonté mondiale, des Triangles, d'une bibliothèque de prêt, du magazine The Beacon, ainsi que de la maison d'édition. Les objectifs de la Lucis Trust tels qu'énoncés dans sa charte sont les suivants : "Encourager l'étude comparative de la religion, de la philosophie, de la science et de l’art ; encourager toute ligne de pensée tendant à élargir les sympathies et les intérêts humains, et l'expansion de la religion éthique. Et la littérature éducative ; pour aider ou pour s'engager dans des activités pour le soulagement de la souffrance et pour le mieux-être humain ; et, en général, pour poursuivre les efforts louables à des fins humanitaires et éducatives. En 1915, Alice Bailey entre en contact avec la Société théosophique dans laquelle elle s'engage activement. À partir de 1919, elle dit se trouver en contact télépathique avec le « Maître tibétain Djwhal Khul », sous l'inspiration duquel elle rédige la plupart de ses ouvrages. C’est sur ses indications que naitront les méditations mondiales de la Grande Invocation mais celle-ci ne correspondent pas aux dates traditionnelles Bouddhistes du Wesak. 


    Jour du Vesak reconnu par les nations unies

     

    En 1999, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté la résolution 54/115 intitulée « Reconnaissance internationale de la journée de Vesak au siège des Nations Unies et dans d'autres bureaux des Nations Unies ». La résolution internationale reconnaissait le Jour de Vesak de reconnaître les contributions apportées par Lord Buddha et le bouddhisme depuis plus de deux mille cinq cents ans. Il a également appelé à la commémoration annuelle de cette journée au siège des Nations unies à New York et dans d'autres bureaux des Nations unies dans le monde.



    Cette année, la fête du Vesak sera fêtée le mercredi 26 mai 2021, jour de la pleine lune de mai, ainsi que plusieurs autres fêtes bouddhistes :  

     

    Mercredi 19 mai 2021

     

    Fête du bain du Bouddha

    En Chine (courant mahayana), commémoration de la naissance du Bouddha. Ce jour, on asperge d’eau une statue du Bouddha enfant. Le liquide récupéré est ensuite distribué aux fidèles qui lui attribuent le pouvoir d’écarter les maladies et de prolonger la vie.

     

    Mercredi 26 mai 2021

     

    Wesak / Vesak

    Grande fête theravada de la naissance, de l’éveil et du parinirvâna (nirvana complet) du Bouddha. Si les coutumes diffèrent d’un pays à l’autre, la lumière joue toujours un rôle central dans la fête de Wesak.

     

    Sangyepa Düchen

    Dans le monde de rite tibétain, grande fête de l’éveil du Bouddha et de son parinirvâna. Deuxième « grand moment » du calendrier vajrayana.

     

    Rappel des 5 préceptes de base d’un bouddhiste

     

    Les Cinq Préceptes sont des principes d'entraînement et non des règles absolues ou des commandements. Ils sont les suivants :

    Ne pas tuer ;

    Ne pas voler ;

    Ne pas commettre l'adultère ;

    Ne pas mentir ;

    Ne pas boire de l’alcool ;

     

    A savoir

     

    Si vous n’êtes pas bouddhiste de naissance, que vous souhaitez devenir bouddhiste, il vous suffit de prendre refuge dans le Bouddha, dans le dhamma (son enseignement) et la Sangha (la communauté des moines et des nonnes). Afin d’effectuer cette prise de refuge, vous devez simplement vous agenouiller 3 fois devant le bouddha en portant vos mains réunies à votre front.

    Cette prise de refuge est une mort symbolique de votre ancienne vie vers une nouvelle renaissance dans le monde bouddhiste. La plupart du temps, cette cérémonie n’est pas expliquée convenablement, ce qui est dommageable pour celui/celle qui vit cette transformation de manière plutôt brutale.

    Quoi qu’il en soit, la date de votre prise de refuge est votre nouvelle date de naissance bouddhiste si vous vous souvenez parfaitement de ce jour. Une décision qui ne doit pas être prise à la légère. C’est un engagement fort pour lequel vous ne pourrez pas revenir en arrière.

     

    Bouddhisme : les 3 grandes écoles

     

    Elles correspondent à trois zones géographiques en Asie. Les moines birmans appartiennent à l'école theravâda, inspirée du bouddhisme primitif, et sont proches du "bouddhisme engagé", héritier des luttes d'émancipation nationales.

    La lutte des bonzes contre le régime militaire birman souligne tragiquement la puissance sociale de la vie monastique dans le bouddhisme. Dès la naissance du bouddhisme dans son berceau de l'Inde - entre les Ve et IVe siècles av. J.-C. - les premiers disciples de Bouddha Shâkyamuni ("l'Eveillé" du clan des Shakya) se rasaient la tête, s'habillaient d'une robe ocre et allaient quêter leur nourriture de maison en maison.

    Bouddha a vécu quatre-vingts ans - dont quarante de prédication -, mais n'a jamais nommé de successeur. Cette absence d'autorité suprême et l'éparpillement des communautés ont donné leur marque au bouddhisme naissant. Son histoire est faite d'une longue série d'emprunts aux traditions locales - chamanisme ou tantrisme hindou -, de divisions et de schismes. Même si les frontières sont poreuses, le bouddhisme se répartit aujourd'hui en trois écoles principales, correspondant à trois zones d'implantation géographique en Asie.

     

    L'ÉCOLE THERAVÂDA 

    C'est la "voie des Anciens", encore appelée « l'école du Sud », puisqu'elle est implantée dans le sud-est du continent : au Sri Lanka, en Birmanie (où elle s'impose au XIe siècle), au Cambodge, en Thaïlande, au Laos et au Vietnam pour partie seulement (à cause de l'influence chinoise).

    Ecole la plus ancienne et la plus proche du bouddhisme primitif, le theravâda - dont les textes sacrés sont en langue pâli - propose un enseignement traditionnel pour avancer sur la "voie de l'Eveil", dont l'étape de perfection ultime (nirvana) se traduit par le dépouillement de tout lien de souffrance ou de désir. L'objectif est de se libérer du samsara, le "cycle des renaissances". Être sauvé signifie être libéré d'un monde terrestre réduit à des réalités "phénoménales" ou "impermanentes".

    Pour ne plus mourir, il ne faut plus renaître... D'où le développement d'une spiritualité, dans le theravâda, du "non-attachement", puissante chez les moines, qui s'interdisent toute activité mondaine. Ils ne travaillent pas, ne reçoivent aucun argent, ne se font pas à manger. Ils sortent chaque matin pour mendier leur nourriture et dépendent intégralement des laïcs. Ils pratiquent de manière radicale le Noble Octuple Chemin ("parole juste, acte juste", etc.) pour développer cette attitude mentale de "non-attachement".

     

    L'ÉCOLE MAHAYANA 

    Elle est née en Inde au début de l'ère chrétienne. C'est le bouddhisme "du Nord" : celui de la Chine (dès le Ier siècle), du Japon (VIe siècle), de la Corée et d'une partie du Vietnam. Cette réforme de l'enseignement primitif est fondée sur la notion de bodhisattva ("l'être voué à l'Eveil"), c'est-à-dire celui qui renonce à son propre nirvana pour pratiquer au plus haut degré la vertu de don et conduire à la délivrance de tous les êtres. Le bodhisattva accepte de rester dans le "cycle des existences", donc dans le monde de la souffrance, pour vivre une dimension de compassion totale.

    L'école mahayana se fait appeler "Grand Véhicule", par opposition à l'école theravâda, qu'elle qualifie d'une notion péjorative : le "Petit Véhicule", soupçonné de ne chercher que le salut individuel. Entre les deux écoles, la dimension intérieure change, mais la vie monastique est presque identique. Dans la tradition mahayana, la figure du moine est moins idéalisée que dans la première. En Chine et au Japon par exemple, des moines se font à manger, ce qui est une hérésie pour un moine theravâda, birman ou sri-lankais. Dans tous les cas, les moines ne font pas de vœux perpétuels (puisque le monde est "impermanent"). Ils entrent et sortent du monastère, lieu de l'initiation de la plupart des jeunes.

     

    L'ÉCOLE VAJRAYANA 

    Elle est aussi appelée "Véhicule du diamant", ou "Véhicule des formules" (mantrayana), ou "bouddhisme tantrique" (tantrayana, inspiré des tantras hindous, mot qui signifie "ouvrages explicatifs").

    Il s'agit ici du bouddhisme tibétain, très minoritaire dans le bouddhisme mondial, mais le plus connu et pratiqué en Occident. L'école du "diamant" (le diamant est le symbole de la force qui détruit les illusions) est née également dans le nord de l'Inde et s'est développée, entre les IIIe et Ve siècles, au Tibet, en Mongolie et au Bhoutan.

    Elle emprunte aux deux précédentes écoles, pénétrant même le "Grand Véhicule" de Chine et du Japon. Le zen japonais (chan en chinois), également connu et pratiqué aux Etats-Unis et en Europe, incorpore, par exemple, des éléments tantriques, ces techniques d'invocation de divinités et de récitation de formules rituelles, capables de provoquer une "transmutation" intérieure. Le but est d'acquérir l'état d'éveil dès cette vie, et non sur un parcours étendu à de nombreuses existences. Le maître spirituel (guru) y tient une place essentielle.

    Ce bouddhisme a inspiré au Tibet un système théocratique fondé, depuis le milieu du XVIIe siècle, sur le pouvoir des lamas ("maîtres"). Le dalaï-lama est le maître dont la sagesse est aussi vaste que l'océan (dalaï). L'actuel dalaï-lama, Tenzin Gyatso, a dû quitter son pays occupé par les Chinois en 1959.

     

    Avenir du Bouddhisme

    Actuellement le bouddhisme vit une vraie révolution. Il y a beaucoup de tensions entre les pays et les représentants de chaque communauté. Le Dalaï-Lama a d’ailleurs fait beaucoup d’initiations de « Kalachakra » en Europe et à travers le monde entier. Tout le monde se prépare à la venue du Bouddha Maitreya. Des fleurs d’Udumbara fleurissent un peu partout sur la planète, annonciatrices de l’éminence de sa venue. Qu’il soit Maitreya, Messie, le Christ, où l’élu tant attendu, il est là pour tous nous sauver.  Il tournera alors la roue du dharma grâce à sa grande droiture, nous révélant notre plus belle fortune.

    Maitreya (Sanskrit) ou Metteyya (Pali) est considéré comme le futur Bouddha de ce monde dans l'eschatologie bouddhiste. Dans certaines publications bouddhistes, telles que l’Amitabha Sutra et le Sutra du Lotus, ce bouddha est appelé Ajita. Selon la tradition bouddhiste, Maitreya est un bodhisattva qui devrait apparaît bientôt sur Terre, atteindra l'illumination complète et enseignera le dharma pur. Selon les écritures, Maitreya est le successeur du Bouddha actuel, le Bouddha Gautama, également connu sous le nom du Bouddha Sakyamuni. La prophétie de l'arrivée de Maitreya fait référence à un moment où le dharma aura été oublié par la plupart des habitants du monde terrestre. Maitreya a également été employé dans un rôle millénaire par de nombreuses religions non bouddhistes dans le passé, telles que la théosophie, le lotus blanc, ainsi que par de nouveaux mouvements religieux modernes, tels que Yiguandao. Mais, peut-être est-il déjà là parmi nous, vivant incognito une vie des plus normale, et tous ceux qui le rencontre ont dors et déjà beaucoup de chance. Ayez donc un cœur pleinement ouvert à recevoir son amour car son immense compassion est légendaire. 

     

    Prochaines dates de célébration du Vesak :

    Le 16 mai 2022

    Le 5 mai 2023

    Le 24 avril 2024

    Le 12 mai 2025

     

    Recevez toute mon amitié bienveillante et salutaire.

     

    Petit Bouddha le 25 avril 2021  

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Citation du 16 avril 2021

     

    Être responsable

     

    « Aujourd’hui, je suis pleinement responsable de ma vie, là où elle en est. Chaos où beauté, tout est question d’équilibre. »

    1/ je suis responsable d’avoir révélé mes secrets à une personne qui n’avait aucune notion des valeurs d’amitié, comme la sincérité, la loyauté et le respect.

    2/ Je suis responsable d’avoir accepté de faire partie d’un projet dans lequel je n’ai pas trouvé ma place parce qu’on m’avait mentit. Ce projet ne pouvait donc pas me ressembler.

    3/ Je suis responsable d’avoir donné mon pouvoir à des personnes politiques qui n’ont défendues que leurs propres intérêts, au lieu de celui du collectif.

    4/ Je suis responsable d’avoir aimés des personnes qui n’avaient pour moi que de l’attrait sexuel, de l’amour pour mon image, où juste envie de profiter des privilèges que je pouvais leur apporter.

    5/ Je suis responsable d’avoir fait beaucoup de choses pour les autres en m’oubliant complètement moi-même.

    6/ Je suis responsable d’avoir cru en « la bonne foi » de personnes Grandes religieusement parlant, et pas suffisamment en ma propre Foi.

    Ce sont toutes ses irresponsabilités envers moi-même qui m’obligent aujourd’hui à me redresser, à reprendre mon pouvoir souverain, à défendre davantage mes belles valeurs humanistes. Ce sont ces expériences qui me conduisent à revenir vers moi, vers l’amour de moi, vers une reconstruction de tout mon être.

    Alors « merci » à vous d’avoir profité de ma gentillesse, de mon amour et de mon amitié, cela m’incitera à l’avenir à être beaucoup plus prudent et faire davantage preuve de conscience dans mes choix et décisions.

    Petit Bouddha le 16 avril 2021

     

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    CD Un Lotus de Bien-être 1

    Méditations guidées

     

    CD "Un Lotus de Bien-être 1"

     

    Bonjour à toutes et tous, je suis heureuse de vous faire savoir que mon premier CD de Méditations guidées " Un Lotus de Bien-être 1" est sur 250 plates-formes de music en téléchargement MP3. Vous pouvez écouter des extraits sur Amazon Music ou encore sur YouTube. Chacun possède son propre abonnement musical c'est pourquoi j'ai choisis cette formule pour vous faciliter la vie. Dans vos recherches, il vous suffit de mettre mon nom d'artiste c'est à dire Véronique-Arlette......Merci à tous ceux qui me suivent et m'encouragent depuis le début de cette aventure formidable......j'espère que ma voix vous guidera agréablement lors  de ses méditations écrites juste pour vous, pour vous épanouir, pour vous aimez, et pour vous aider à cheminer vers plus de sérénité......alors n'hésitez pas si vous souhaitez en savoir plus......Itunes.....Amazon Music.....Youtube......Spotify....recevez toute mon amitié bienveillante et salutaire.

    Véronique-Arlette le 19.09.2019

     

     

    https://www.youtube.com/channel/UCuG9zndPXOnu6c7F3eIB02A

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Perle de joie 5#2019

     

    Perle de joie 5#2019

     

    Extrait  de la collection "Les perles" de Véronique-Arlette 

    Protégée par Copyright numéro 00062208-1

     

     

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Perle de méditation 5#2019

     

    Perle de méditation 5#2019

     

    Extrait  de la collection "Les perles" de Véronique-Arlette 

    Protégée par Copyright numéro 00062208-1

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Perle d’Amour Universel 5#2019

     

    Perle d’Amour Universel 5#2019

     

    Extrait  de la collection "Les perles" de Véronique-Arlette 

    Protégée par Copyright numéro 00062208-1

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Perle de qualité 5#2019

     

    Perle de qualité 5#2019

     

    Extrait  de la collection "Les perles" de Véronique-Arlette 

    Protégée par Copyright numéro 00062208-1

     

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Perle d’écologie 5#2019

     

    Perle d’écologie 5#2019

     

    Extrait  de la collection "Les perles" de Véronique-Arlette 

    Protégée par Copyright numéro 00062208-1 

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Perle de conscience 5#2019

     

    Perle de conscience 5#2019

     

    Extrait  de la collection "Les perles" de Véronique-Arlette 

    Protégée par Copyright numéro 00062208-1

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Perle de confiance en soi 5#2019

     

    Perle de confiance en soi 5#2019

     

    Extrait  de la collection "Les perles" de Véronique-Arlette 

    Protégée par Copyright numéro 00062208-1 

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Promotion du livre « 50 perles végétariennes, Tome 1, 50 salades pour purifier son corps ».

    Promotion du livre « 50 perles végétariennes, Tome 1, 50 salades pour purifier son corps »

     

    Mon dernier livre « 50 perles végétariennes, Tome 1, 50 salades pour purifier son corps » est enfin disponible sur Amazon.

    Ecris sur les conseils d’amies de passage pour des déjeuners pris sur le pouce, ce livre rassemble mes meilleures recettes de salade, celles qui se transmettent de génération en génération. Chaque réalisation a été confectionnée avec beaucoup d’amour, de bienveillance et de tendresse, pour vous aider à prendre du plaisir en cuisinant, à vivre de belles émotions en mangeant, à vous réjouir en partageant, tout en réfléchissant « purification » de l’organisme. Le choix des ingrédients, le mélange des saveurs, la touche finale, cuisiner est pour moi, un art de vivre, un cadeau à partager, une délectation à sublimer……Merci à celles qui ont apprécié mes salades lors de déjeuners, et qui ont insisté pour que ce livre voie le jour.

    Il n’y a rien de plus fantastique que de mitonner de bons petits plats pour soi, que de cuisiner des mets succulents pour recevoir ses ami.e.s, que de confectionner de jolies salades pour se réunir en famille. J’aime cuisiner, déguster et partager, tous ceux qui m’entourent le savent. C’est pourquoi, j’ai beaucoup apprécié de transmettre cette passion à travers ce premier Tome. Cuisiner me nourrit certes, mais mijoter de bons petits plats me guérit autant que cela m’apaise. De nombreuses personnes adorent faire la cuisine, elles connaissent plein d’idées de recettes, mais la plupart du temps elles n’osent pas franchir le pas. Alors pour ma part, c’est fait, et ce ne fut que du plaisir, de la joie et du bonheur.

    Voici donc, ce merveilleux livre qui j’espère vous séduira, autant qu’il séduira tous les gourmands et les gourmandes de la terre entière. Lier le plaisir d’un esprit sain dans un corps sain, en surveillant les aliments, en allégeant les calories, en respectant un dosage savant, rien n’est plus facile lorsqu’on est guidé étape après étape. Alors laissez-vous accompagner au travers de ses 50 salades, pour un voyage gustatif hors du commun.

    Ce livre vous aidera à acheter vous-même les ingrédients (si possible bio), à les cuisiner frais, à les choisir plutôt de saison, à maitriser entièrement la teneur et les proportions de vos salades, à vous assurer qu’il n’y a ni additif, ni conservateur, ni cachotterie inadaptée pour votre organisme. Sachez aussi que cuisiner ses propres plats revient moins cher que de commander ou manger ceux qui sont déjà tout préparé.

    Gardez à l’esprit que cuisiner est un excellent exercice à faire en famille, ou entre amis car cela crée du lien. C’est une belle façon de s’amuser, de s’habituer à manger sain, tout en préparant les enfants à devenir autonome. Et puis cuisiner n’est pas aussi difficile que cela en à l’air. Alors, ne soyez pas timide, lancez-vous et ayez confiance en vous, pas besoin d’être un grand chef étoilé pour confectionner ses 50 salades pleines de fraîcheur.

     

    Voici le lien pour acquérir le livre en format livre broché :

    https://www.amazon.fr/50-Perles-V%C3%A9g%C3%A9tariennes-salades-purifier/dp/1077610084/ref=sr_1_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&keywords=50+perles+v%C3%A9g%C3%A9tariennes&qid=1563292580&s=books&sr=1-1

     

    Très bonnes vacances à toutes et tous, recevez toute mon amitié bienveillante et salutaire.

     

    Véronique-Arlette le 16 juillet 2019

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Perle de joie 4#2019 

     

    Perle de joie 4#2019

    Extrait  de la collection "Les perles" de Véronique-Arlette 

     

    Protégée par Copyright numéro 00062208-1

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Perle de méditation 4#2019

     

    Perle de méditation 4#2019

     

    Extrait  de la collection "Les perles" de Véronique-Arlette 

    Protégée par Copyright numéro 00062208-1

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Perle d’Amour Universel 4#2019

     

    Perle d’Amour Universel 4#2019

     

    Extrait  de la collection "Les perles" de Véronique-Arlette 

    Protégée par Copyright numéro 00062208-1

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Perle de qualité 4#2019

     

    Perle de qualité 4#2019

     

    Extrait  de la collection "Les perles" de Véronique-Arlette 

    Protégée par Copyright numéro 00062208-1

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Perle d’écologie 4#2019

     

    Perle d’écologie 4#2019

     

    Extrait  de la collection "Les perles" de Véronique-Arlette 

    Protégée par Copyright numéro 00062208-1 

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Perle de conscience 4#2019

     

    Perle de conscience 4#2019

     

    Extrait  de la collection "Les perles" de Véronique-Arlette 

    Protégée par Copyright numéro 00062208-1

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Perle de confiance en soi 4#2019

     

    Perle de confiance en soi 4#2019

     

    Extrait  de la collection "Les perles" de Véronique-Arlette 

    Protégée par Copyright numéro 00062208-1 

     

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Perle de joie 3#2019 

    Perle de joie 3#2019

     

    Extrait  de la collection "Les perles" de Véronique-Arlette 

    Protégée par Copyright numéro 00062208-1

     

     

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Perle de confiance en soi 3#2019

     

    Perle de confiance en soi 3#2019

     

    Extrait  de la collection "Les perles" de Véronique-Arlette 

    Protégée par Copyright numéro 00062208-1 

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Perle de joie 2#2019

     

    Perle de joie 2#2019

     

    Extrait  de la collection "Les perles" de Véronique-Arlette 

    Protégée par Copyright numéro 00062208-1

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Perle de méditation 3#2019

     

    Perle de méditation 3#2019

     

    Extrait  de la collection "Les perles" de Véronique-Arlette 

    Protégée par Copyright numéro 00062208-1

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Perle d’Amour Universel 3#2019

     

    Perle d’Amour Universel 3#2019

     

    Extrait  de la collection "Les perles" de Véronique-Arlette 

    Protégée par Copyright numéro 00062208-1

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Perle de qualité 3#2019

     

    Perle de qualité 3#2019

     

    Extrait  de la collection "Les perles" de Véronique-Arlette 

    Protégée par Copyright numéro 00062208-1

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Perle d’écologie 3#2019

     

    Perle d’écologie 3#2019

     

    Extrait  de la collection "Les perles" de Véronique-Arlette 

     

    Protégée par Copyright numéro 00062208-1 

     

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Perle de conscience 3#2019

     

    Perle de conscience 3#2019

     

    Extrait  de la collection "Les perles" de Véronique-Arlette 

    Protégée par Copyright numéro 00062208-1

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Perle de confiance en soi 2#2019

     

    Perle de confiance en soi 2#2019

     

    Extrait  de la collection "Les perles" de Véronique-Arlette 

    Protégée par Copyright numéro 00062208-1 

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Sur la rancune

     

    Sur la rancune

     

     

    Bonjour à tous et toutes. Comme vous vous en êtes certainement rendu compte, il y a déjà un moment que je n’ai pas publié d’article parce que je préférais rester dans « le silence », vu le contexte extrêmement tendu que l’humanité est en train de traverser. J’étais aussi et surtout occupée par la publication de mes livres. Et puis quelqu’un est venu déposer « sa rancune » sur mon blog et cette plainte m’a encouragée à essayer d’en faire quelque chose de positif pour tout le monde.

    C’est aussi, pour moi, l’utilité de revenir sur certains points de divergence qui n’ont pas été bien compris par certaines personnes que j’ai rencontrées ses dernières années sur mon parcours de vie. Avec beaucoup d’êtres, le travail avance, il n’y a aucun problème, je dirais que tout coule de source. Mais avec d’autres, il semble que l’éthique que je développe pose problème alors j’aimerais éclaircir certaines zones d’ombre difficile à dépasser pour ceux qui s’accrochent à leurs défauts, à leur jalousie, à leur rancune, voir à leur haine. Être conscient de ses propres ombres fait partie du travail à réaliser. D’où cet article.

    Voici le commentaire du « plaignant » dont le nom anonyme est Ethique. Il l’a déposé le 05/06/2019 à 11h50 sur l’article « Qui est Véronique-Arlette »: «Je ne crois pas que tu es de l’éthique après ce que tu m’as fait sur les réseaux sociaux. Mon éthique aujourd’hui, je ne crois plus au chemin spirituel des personnes comme toi, c’est mon éthique ».

    Ma réponse à ce plaignant est la suivante:

    Comme je suis une personne dont l’éthique est primordiale dans l’enseignement que je défends au travers des livres que je publie, il est essentiel que je me fasse bien comprendre. C’est pourquoi j’interviens pour répondre à cet anonyme tout en vous faisant profiter du développement d’une argumentation mettant en lumière plusieurs points essentiels.

    1/ Tout d’abord j’aimerais expliquer à ce genre d’anonyme, qu’il n’est jamais véritablement anonyme, puisqu’à chaque fois qu’il laisse un commentaire sur un site internet et sur tous les réseaux sociaux en général, même s’il tante de se cacher derrière de faux pseudos où des adresses mail bidon, il laisse toujours une trace derrière lui, celle de son adresse IP. Cette adresse IP est un protocole informatique de connexion qui gère la transmission des données par Internet. C’est pourquoi, pour qu’il comprenne bien que ce que je dis est  tout à fait vrai, je vous révèle ici son numéro d’IP qui est le suivant 92.161.219.97. Pourquoi, je vous explique tout cela ? Parce qu’avec un numéro IP, il est très facile aujourd’hui de remonter jusqu’à son propriétaire via le serveur de son opérateur internet, de connaître son nom et son adresse grâce à des sites spécialisés. Retrouver le propriétaire d’une adresse IP est un jeu d’enfant ! De plus, quel genre d’éthique peut bien avoir une personne qui se cache derrière un nom anonyme, qui laisse supposer quelque chose sur quelqu’un sans vraiment donner la véritable raison de son désarroi, qui accuse quelqu’un de manquer de quelque chose alors qu’a priori c’est lui qui n’a pas compris quelque chose d’essentiel à l’éthique de la spiritualité. Alors j’aimerais dire aussi à ce petit malin/ne, que la prochaine fois qu’il/elle déposera une fausse accusation sur un de mes sites internet, je n’hésiterais pas un seul instant à révéler sa véritable identité complète ainsi que son adresse, sur toutes mes pages internet, sur mes blogs et sites, et sur tous les réseaux sociaux. Ainsi, je donnerais véritablement du crédit à toutes ses accusations. Pour le moment, nous allons dire que je sais « qui il/elle est ».   

    2/ J’aimerais lui répondre que son commentaire est Ok pour moi. Il/elle a tout à fait le droit d’avoir son opinion sur le sujet de l’éthique, et même de développer sa propre éthique spirituelle, ce qui est très fortement recommandée de nos jours. Pour autant à quoi bon me rendre responsable de tous ses malheurs ? La seule chose que je peux lui dire sans outrepasser mon éthique, c’est que ce qu’il est en train de me faire n’est pas tellement mieux que ce que je pense lui avoir fait. En effet, il est aisé de rendre les autres responsables de tous nos maux, alors qu’en fait c’est notre propre personne qui est concernée, là en l’occurrence c’est sa foi qui me semble en berne.

    Il est vrai que j’ai une grande capacité au pardon, mais surtout une grande FOI en l’enseignement Maitri, en mes guides, en mes protecteurs, en mon travail d’écrivain, en le plan que je développe et en l’aide que je peux apporter aux autres. Mais, je ne peux pas faire les efforts pour tout le monde, je ne peux pas débarrasser un être de ses défauts, de sa méchanceté, de sa jalousie, où de sa rancune. C’est à lui, de réagir, de changer, de vouloir sortir de ses mauvaises conditions, de souhaiter éradiquer sa souffrance au lieu de la déverser sur les autres, de faire ses prières quotidiennes pour entretenir sa foi, de croire en lui et d’accepter l’aide des autres s’il est nécessaire. Pour cet anonyme, le problème n’est pas là où il le croit, il ne vient pas du comportement des autres, mais bien de lui-même.

    S’il est capable d’entendre cela, le premier conseil que je lui donnerais,  c’est de me pardonner ce qu’il croît que je lui ai fais, d’abandonner ses propres rancunes, de faire le vide en soi et de se décharger des bagages encombrants comme de se venger à tout bout de champs et sans discontinuer. D’arrêter de déverser son venin un peu partout sur les réseaux sociaux, sur des personnes qu’il n’a pas comprises semble t-il. D’endiguer sa langue de vipère et de stopper d’alimenter les polémiques. Bref, de réduire au maximum son flux négatif…..alors « oui » il y a du boulot à faire pour y parvenir, et avoir une éthique appropriée pour le faire peut aider. Le Maitriyo à été très justement écrit pour cela, pour aider ceux qui souffrent, pour développer une meilleure conscience spirituelle, pour guider les êtres vers la lumière. Un nouveau monde ne se construit pas sur de vieilles rancunes, c’est élémentaire mon cher Watson.

    3/ Alors qu’en est-il de lui/elle aujourd’hui, de ce cher Ethique anonyme plaignant et même victime de la pauvre Véronique-Arlette ? Malheureusement, toujours dans la même rancune qui le dévore de l’intérieur depuis des lustres. Seulement voilà, je pense que j’ai été suffisamment claire sur le sujet de l’éthique que je développe et qui est primordiale pour participer aux méditations Vijranavadin. Comme il semble que cette personne n’a toujours pas compris, un truc tout simple, peut-être parce qu’elle n’a pas tout lu, je lui remets le paragraphe écris sur chaque méditation à partir de 2016 :

    Les méditations Vijranavadin s’adressent aux méditants qui sont installés profondément dans la « conscience » en dépassant les seuils de la revanche et du désir inhérent à faire souffrir les autres. Nous sommes 144000 êtres répandus autour du globe, venus sur terre pour apporter un peu plus de conscience. Inutile de forcer où de vouloir être autre chose que soi-même. Notre force est dans le nombre, dans la structure de la fleur de vie, et dans la croissance du plan. 

    Ici, le message est extrêmement clair et limpide. Chacun doit s’engager à dépasser les seuils de la revanche et du désir inhérent à faire souffrir les autres. Nous sommes en 2019, cela fait 4 ans que cette personne misère sur la revanche, sur le pardon, sur la foi, sur le fait de toujours vouloir rendre quelqu’un d’autre coupable ou responsable de son désarroi. Alors merci de ne pas venir m’attaquer sur mon éthique, sur ma foi, sur mon travail, sur mes qualités d’écrivain, sur ma capacité à enseigner l’amour universel, à être responsable de ce que je construit avec beaucoup d’autres êtres sensibles, et à faire respecter le plan  de Mahamaitri la grande bienveillance universelle. « Oui » j’ai été suffisamment clair sur l’éthique et sur la rancune, et personne ne peux venir me reprocher quoi que ce soit sur ses 2 sujets là en particulier.

    Pour être tout à fait en adéquation avec les personnes de ce genre, je signale que je ne travaille pas avec des êtres qui restent désespérément accrochées à leur rancune, qui souhaitent du mal aux autres, qui précipitent des humains dans des enfers sans fond, qui suivent des règles devenues complètement obsolètes au fil du temps, qui n’expérimentent que ce qui les arrangent au lieu de faire en sorte que le plus grand nombre puissent accéder à un bon enseignement spirituel. Comme vous pouvez le constater, mon éthique est largement au-dessus de tout cela. Mon éthique est d’abandonner toute forme de rancune quelle qu’elle soit. Alors « oui » c’est difficile et il se peut très bien que certaines personnes n’arrivent pas à relever ce défi. Néanmoins, si vous n’y arrivez pas, ce n’est pas mon problème mais le vôtre. Dans tous les cas, il n’est pas du tout question que je baisse la barre juste parce que c’est trop difficile pour vous, que les efforts à fournir sont trop importants, où pour je ne sais quelle autre raison qui fait que vous n’y arrivez pas. C’est la voie par laquelle je passe et si elle ne vous convient pas, expérimentez-en une autre.  

    Si vous n’avez pas assez la foi, alors développez-la, disciplinez-vous, prier tous les jours, encouragez votre bon côté, développez vos qualités plutôt que vos défauts, soyez votre propre enseignant spirituel si vous pensez pouvoir le faire, allez chercher le contraire de la rancune pour faire contre-pied, bref débrouillez-vous et commencez par arrêter de vous considérer comme une victime. Personne n’est la victime de personne. Nous sommes tous des adultes responsables et engagés sur la voie spirituelle de l’éveil. Si vous pensez pouvoir prendre la place de quelqu’un en le diabolisant, si vous traiter un être de démon après l’avoir jeté en enfer mille ans, si vous manquez d’humanité dans vos pratiques spirituelles alors bienvenue sur terre, vous êtes un véritable humain. Sachez simplement qu’en soumettant quelqu’un vous obtenez juste son consentement mais vous n’obtiendrez jamais son amour où son adhésion.

    4/ Parfois il faut avoir le courage d’expérimenter certaines lois pour les comprendre, d’oser changer ce qui ne fonctionne pas parce que cela conduit à une extinction massive d’êtres, de défendre son point de vue devant une grande assemblée de très grands érudits, de secouer le cocotier des plus affaiblis, de gronder celui qui dépasse les bornes, d’éveiller les consciences, de rentrer dans le cadre de ceux qui tirent tout vers le bas, pour finaliser un projet d’envergure et avancer vers du nouveau. Malgré tous ces handicaps, nous avons le temps, et  une bonne mère aime tous ses enfants sans exception. C’est pourquoi, je fais en sorte que tout le monde puisse avoir une chance de s’élever. Mais lorsqu’une loi existant sur le marché s’avère être une mauvaise loi, puisqu’elle conduit à un anéantissement de l’humanité, je pense qu’on doit pouvoir être capable de la supprimer sans état d’âme, purement et simplement, comme un couperet s’abattrait sur un fil libérant les êtres de toutes les formes de souffrance. Chacun est responsable de son état personnel et de l’état actuel du monde, c’est individuellement autant que collectivement que nous progresserons vers un avenir meilleur pour tous, même si certains privilégiés doivent sauter.  

    5/ Actuellement, le nœud du problème mondial est très justement la rancune. J’avoue que j’ai vu de mes propres yeux comment elle était entretenue en certains lieux, utilisée par des êtres soit disant bienveillants envers tous les êtres sensibles, et propagée d’êtres en êtres en vue d’un obscurcissement des consciences. Je sais aussi que tout le monde rend les autres responsables de sa propre infortune en cherchant à se venger d’un préjudice souvent inexact. Les femmes et les hommes se reprochent leurs malheurs. Les riches et les pauvres s’entretuent au nom du partage. Tel Grand Maître élimine tel autre grand Maître pour prendre sa place dans la hiérarchie, se sentir plus important où encore se croire plus éclairé. Des êtres sont sacrifiés sur l’autel d’une loi stupide. Telle religion en veut à telle autre. Les politiques se fracassent les uns contre les autres. Les gouvernants se croient tout permis. Il y a les anciens élus et les nouveaux  profiteurs. Ceux qui veulent partager leur mérite et ceux qui souhaitent garder tout pour eux, ceux qui pensent qu’il faut payer et d’autres qui préfèrent laisser tout gratuit. Chacun tire la couverture à lui et personne ne veut lâcher du leste. Il y a toujours une revanche à prendre ici où là, un mauvais coup à faire, une dernière victoire à gagner. Un bien fait pour un tu l’avais bien cherché. Tout le monde veut avoir raison et personne ne respecte plus personne. Quelque uns souhaitent conserver l’ancien monde quand d’autres aimeraient tout révolutionner. L’entre-deux est difficile à maintenir en la voie du milieu. Il y a ceux qui se croient anonyme alors qu’en fait ils sont bien connu, pratiquant toujours les mêmes attaques, désireux d’en découdre, de faire payer l’offense, obsédé de victoires malsaines, à bout de souffle de garder une face perdue depuis longtemps. La rancune est un labyrinthe dans lequel on se perd facilement, un repère de vipères qui piquent à tout va, un sac de nœud dont il est difficile de trouver l’origine du mal.

    Sachez que pour moi et mon éthique, la spiritualité est tout sauf cela. La spiritualité est AMOUR, amitié, compréhension, tolérance, magnanimité, compassion, respect de soi comme de l’autre. Elle est l’oubli de la mauvaise humeur,  des animosités, de la malveillance, de la rancœur, et de la haine. La spiritualité se vit au présent, dans le plaisir de vivre, la joie, la bonne humeur, le pardon, toutes ses choses qui amènent toujours plus d’amour, de foi, et de lumière en nos vies. Alors « oui » je crois que mon éthique spirituelle représente tout cela, que le Maitriyo est une éthique digne de tout cela, et que mes livres amènent à réussir à vivre tout cela aussi. C’est pour toutes ses raisons, que je ne laisserais jamais personne dire ou prétendre le contraire en ma présence, ici sur mon site où ailleurs.

    Je ne suis pas là pour me venter d’être la meilleure, la plus bienveillante, la plus parfaite, où le plus grand Maître qui existe au monde. Je ne me considère d’ailleurs pas comme un maître. Je suis une personne normale, extrêmement simple, j’ai mes défauts, j’en suis consciente, j’ai un caractère bien trempé, je ne me laisse pas manipuler facilement, j’ai une volonté de fer, et j’arrive toujours à retrouver le cap de ma mission quoi qu’il se passe sur mon chemin de vie. Je sais que lorsque j’aime quelqu’un que ce soit en amour où en amitié, la force de cet amour déplace des montagnes, je suis capable de beaucoup de sacrifices mais lorsque je pars, il est trop tard et je ne reviens jamais en arrière. Ceux que je quitte s’en voit bouleversés, mais c’est la vie, c’est comme cela, je ne fais que passer dans la vie des êtres. Ceux-ci ne doivent jamais oublier tout l’amour que nous avons partagé, et tous les cadeaux que nous nous sommes apporté mutuellement. Cet amour est inoubliable. Un jour, il y a très longtemps de cela, quelqu’un à allumé la flamme de la foi en moi et celle-ci reste toujours allumée. Cet être est au-dessus de ma tête, posé sur mon front, je l’aime et il m’aime. Personne ne peut casser ce lien magique car une promesse nous réunit. Je ne suis pas venue pour choisir entre celui-ci où celui-là, pour dire qui à raison où qui à tord, pour expliquer quoi faire à tout moment, ni pour avoir une solution appropriée à toutes les questions. La bienveillance peut avoir plusieurs visages, plusieurs définitions et même plusieurs manières d’êtres. Elle n’est pas exclusive à un être, à un groupe, à une religion, à un continent où à un enseignement. Elle peut être tournée vers soi, vers les autres où encore être complètement réalisée. Pour moi, personne ne mérite de souffrir le martyr peut importe ses fautes, personne n’est tout blanc où tout noir, nous cherchons tous un chemin spirituel et personne n’est parfait en tout cas pas moi. Mes conseils ne sont que des conseils, ils sont distribués avec amour et chacun est libre de les suivre où pas.

    6/ C’est pourquoi je vais me permettre de vous donner ce deuxième conseil : Débarrassez-vous au plus vite de votre rancune si vous en avez encore. La rancune est un défaut lourd et encombrant pour votre esprit qui aspire à beaucoup plus de légèreté. Elle ne vous conduit nulle part et contribue à vous maintenir dans des enfers sombres et ténébreux aussi longtemps que vous chercherez à vous venger toujours et encore. Il est vraie aussi que la vengeance peut-être détournée, elle peut se servir d’une apparition pour faire le sale boulot, elle peut même usurpée une fausse identité pour mieux corrompre quelqu’un, elle peut être un palliatif à trop d’austérité, néanmoins à chaque fois elle grandira à devenir de plus en plus monstrueuse et incontrôlable. Mais n’oubliez jamais que vous aurez contribué à former ce monstre, à crédibiliser ce démon démoniaque et pervers. Car peut importe le masque qu’elle prend pour se servir de vous et de vos travers, elle vous appartient en propre. La rancune participe de toutes vos aigreurs au sens propre comme au figuré. Elle est à l’image d’un souvenir que l’on garde en mémoire, d’une supposée offense qui n’en était pas une en réalité, d’un faux préjudice que l’on pense avoir subit, d’une soi-disant faute que l’on aurait commise, bref elle alimente en vous un désir ardent de vengeance. La rancune à toujours une bonne raison pour causer du tord à autrui. C’est pourquoi, il faut apprendre à couper cette racine indésirable, qui maintient parfois tout un pays dans l’hostilité d’un autre pays, d’une autre religion,  d’autres êtres seulement ignorants, où tout simplement d’une autre manière d’aborder l’avenir avec plus de confiance et de sérénité.

    7/ En conclusion cher Anonyme : si tu as perdu ta foi, ne t’en prend qu’à toi. Si tu veux vraiment la retrouver, la structurer, la solidifier, et l’amplifier, tu dois t’en occuper comme si elle était une grande athlète en toi. L’essentiel est en une bonne discipline de l’esprit. Il te faudra « petit Jedi » t’entrainer tous les jours au moins une heure, répéter et répéter encore et encore tes prières, rencontrer des gens de plus grande foi que toi pour t’éclairer, accepter l’aide des très puissants pour t’épauler, bref suivre les bons conseils avisés de ceux qui t’aiment véritablement. Quoi qu’il en soit, je te souhaite d’ors et déjà, d’avoir compris ce que je suis en train de t’enseigner et bon courage sur cette voie d’accomplissement.

    Comprends aussi que tu n’es pas un ennemi pour moi, peut-être plus un/e ami/e, en tout cas certainement un très bon « petit Jedi » pour un aller simple au pays des merveilles. Toi et moi nous ne sommes pas séparés. Ne perd plus ton temps à m’en vouloir, à radoter sur mon dos, à me chercher continuellement des poux dans la tête, à prouver que je suis une méchante personne, à  essayer de discréditer mon travail, à tenter de me nuire, à me faire passer pour une grosse brute acariâtre, tu mérite beaucoup mieux que cela. Aime toi, sois doux et bienveillant avec toi, développe ta foi et ta confiance en toi et surtout épanouie toi.

    Voilà tout est dit ici, j’aurais sans doute du le faire il y a bien longtemps. Dire les choses est surement nécessaire avec certaines personnes, ceux qui n’ont pas tout à fait bien compris « qui je suis », ce que je fais, comment je pense et pourquoi je suis là. Cette fois c’est fait avec courage, amour et entendement. En espérant que nous n’y reviendrons pas encore une fois ! Merci à vous tous et toutes pour votre lecture, pour votre écoute attentive, pour votre soutien, et pour vos encouragements. Je vous aime. Recevez toute mon amitié bienveillante et salutaire.

    Véronique-Arlette le 7 juin 2019.

    Partager via Gmail Pin It

  •  

    Perle de méditation 2#2019

     

    Perle de méditation 2#2019

     

    Extrait  de la collection "Les perles" de Véronique-Arlette 

    Protégée par Copyright numéro 00062208-1

     

    Partager via Gmail Pin It





    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires