•  

    Pack étudiant spirituel

    Être un cœur Créateur

    Juin 2015

    (Pleine lune du 2 juillet)

       

    Exercice de méditation 13

     

    Exercice méditatif juin 2015

      

    Arc en ciel et immersion extatique


    Le soleil est le centre Divin du savoir universel. Son pouvoir se manifeste aux travers du rayonnement des 7 couleurs de l’arc en ciel. Les couleurs sont produites grâce à la décomposition de la couleur blanche et à la résolution de la complémentarité des nuances primaires.

     

    Il faut bien comprendre que des entités spirituelles habitent dans chaque rayon et se manifestent à leur manière toute particulière sous le biais de ce rayonnement. Chaque couleur se manifeste différemment et permet l’expression d’une vertu.

     

    Le violet (blanc et doré) représente la conscience de l’intégration, la spiritualité, et l’accès au monde divin. La note de musique SI. C’est l’expression du « je sais ». Au violet correspond le sacrifice, les voyages astraux, la délicatesse, la paix de l’âme, la méditation et la solitude.

     

    Le bleu représente la conscience de l’adhésion, la connaissance du plan divin, l’intuition et la conscience pure. La note de musique LA. C’est l’expression du « je vois ». Au bleu correspond la vérité, les rêves, la sagesse, la vision, la loyauté et la fraîcheur d’esprit. 

     

    Le bleu indigo représente la conscience de la relation, la communication par le verbe, l’expression et la compréhension de la nature. La note de musique SOL. C’est l’expression du « je communique ». Au bleu indigo correspond les voyages, les découvertes, la sérénité et le calme intérieur.  

     

    Le vert représente la conscience de l’émotion, la sensibilité, la générosité, le pardon, l’acceptation des autres et l’union. La note de musique FA. C’est l’expression du « j’aime ». Au vert correspond l’espérance, la chance, la stabilité et la concentration.

     

    Le jaune représente la conscience de la raison, Le désir, le vouloir, le pouvoir, l’affirmation de « soi », l’ambition et l’émotion naissante. La note de musique MI. C’est l’expression du « je veux ». Au jaune correspond les fêtes, la joie de vivre, la chaleur, l’égo, la puissance, la connaissance et l’amitié.

     

    L’orange représente la conscience du sentiment, le lâcher-prise avec les autres, l’action, l’ouverture, l’échange, le contact, la procréation, la famille, la fantaisie, l’imagination, la créativité et la reproduction de l’essence divine. La note de musique Ré. L’orange est la demeure, la santé et le « hara » de l’être. C’est l’expression du «  je sens ». A l’orange correspond la sainteté, les joies, la créativité, la sécurité et l’optimisme.

     

    Le rouge représente la conscience physique, la base de l’amour, l’énergie vitale, le physique, l’avoir et l’incarnation. Le rouge est la racine et le fondement de l’être. La note de musique DO. C’est l’expression du «  je suis ».  Au rouge correspond l’Amour, la passion, la chaleur, l’énergie sexuelle, l’ardeur et le triomphe.   

     

    Travaillez avec les vertus des sept couleurs permet de comprendre ce qu'est la véritable richesse intérieure. 

     

    But de l’exercice

     

    L’exercice consiste à « méditer » avec les couleurs, à s’harmoniser grâce à leurs qualités et à comprendre mieux leurs significations au-delà des cadres établis.

     

    Exercice de méditation

     

    A l’inspire visualiser la couleur rouge pour commencer, et observer ce que cette couleur provoque comme impressions en vous. Gardez à votre esprit cette couleur rouge pendant quelques minutes en enregistrant mentalement vos ressentis.  

    Puis, quand vous vous sentez prêt à changer de couleur, visualisez la couleur orange et observez ce que cette couleur provoque comme impressions en vous. Gardez à l’esprit cette couleur orange pendant quelques minutes en enregistrant vos ressentis.

    Puis, quand vous vous sentez prêt à changer de couleur, visualisez la couleur jaune et observez ce que cette couleur provoque comme impressions en vous. Gardez à l’esprit cette couleur jaune pendant quelques minutes en enregistrant vos ressentis.

    Puis, quand vous vous sentez prêt à changer de couleur, visualisez la couleur verte et observez ce que cette couleur provoque comme impressions en vous. Gardez à l’esprit cette couleur verte pendant quelques minutes en enregistrant vos ressentis.

    Puis, quand vous vous sentez prêt à changer de couleur, visualisez la couleur bleue indigo et observez ce que cette couleur provoque comme impressions en vous. Gardez à l’esprit cette couleur bleue indigo pendant quelques minutes en enregistrant vos ressentis.

    Puis, quand vous vous sentez prêt à changer de couleur, visualisez la couleur bleu marine et observez ce que cette couleur provoque comme impressions en vous. Gardez à l’esprit cette couleur bleu marine pendant quelques minutes en enregistrant vos ressentis.

    Puis, quand vous vous sentez prêt à changer de couleur, visualisez la couleur violette et observez ce que cette couleur provoque comme impressions en vous. Gardez à l’esprit cette couleur violette pendant quelques minutes en enregistrant vos ressentis.

    Puis quand vous vous sentez prêt à laisser n’importe quelle couleur apparaitre d’elle-même, lâchez-prise et laisser la couleur s’afficher d’elle-même. Laissez-la agir en vous, vous surprendre et vous proposer ce qu’elle souhaite vous « offrir », vous faire comprendre. Notez vos ressentis pendant quelques minutes, puis sortez de la méditation avec un joli sourire à la vie.

     

    PS : Noter le jour, l’heure la couleur et ce que cette couleur vous à inspirée comme suggestion, résolution, purification, guérison ou challenge. Le message est important à comprendre. Vous pouvez aussi, vous habiller suivant la couleur inspirée, afin de lier méditation et activité.  

     

    Faites cette méditation, le matin et le soir, et voyez ce que cette méditation change dans votre comportement.

     


     

    Très bonne méditation 

    Recevez cher étudiant de la Conscience Universelle, toute mon Amitié Bienveillante et salutaire. 

    Je vous aime infiniment, je vous aime infiniment, je vous aime infiniment 

    Véronique-Arlette 

     Namasté 

     

    Extrait des Packs étudiants « Être un cœur créateur »©Véronique-Arlette 2012 

    Livre protégé par un Copyright intégrant le texte et les images

     

    ¯˜ »*°•**•°* »˜¯

      

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires
  •  

    Pack étudiant spirituel

    Être un cœur Créateur

    Mai 2015

    (Pleine lune du 2 juin 2015)

     

     

    Exercice de méditation 12

     

    Exercice méditatif mai 2015

     

     

    La véritable concentration ouvre sur le vrai soleil spirituel

     

    Le soleil est une représentation du divin, une image du créateur en activité, et une expression de la puissance spirituelle. La grandeur lumineuse du soleil est une infinie radiance, et celle-ci nous rapproche des anges, de Dieu, des Grands Saints et du monde Divin dans toute sa majesté.

     

    Le soleil nous pénètre tous d’une manière où d’une autre. Il abreuve la terre de ses rayons, fertilise la végétation, et couvre tous les êtres sensibles de trésors.  Grâce à cette pénétration de la terre par le soleil, nous grandissons, nous évoluons, et nous nous multiplions. Il convient donc de méditer sur ce grand mystère que représente le soleil.


    Le soleil projette ses rayons, et nous devons les recevoir en nous laissant pénétrer passivement. Malgré tout, nous avons tout un travail à faire avec notre pensée, un travail à réaliser pour sentir l’action du soleil à travers nous. Le soleil est une nourriture, comme l’eau, l’air, la terre et le feu.   Alors, tournons notre attention vers lui, accueillons ses grâces en nous, en recueillant ses divins bienfaits dans la coupe sacrée de notre corps.  En étant conscient qu'à travers ses rayons, le soleil nous transmet sa vitalité, son amour, son énergie, sa radiance, sa chaleur et sa beauté, nous nous préparons à les recevoir. Nous ouvrons en nous-mêmes des milliers de portes par lesquelles ces rayons peuvent entrer. Et non seulement nous améliorons notre santé, mais nous purifions nos sentiments, nous éclairons nos pensées, nous guérissons nos blessures, et nous fortifions notre esprit. Ces rayons sont vivants, puissants, riches, beaux et majestueux. Au contact du soleil, nous pouvons sentir que nous amassons de l’énergie au niveau du plexus solaire. Car le plexus solaire est comme un réservoir capable de contenir les particules éthériques et c'est dans ce réservoir que nous pourrons ensuite puiser au fur et à mesure de nos besoins quotidiens.


    Mais n'oubliez jamais que les choses agissent sur nous d'après la façon dont nous les considérons. Si nous considérons qu'elles sont utiles, magiques, puissantes, nous les multiplions. C'est nous qui, par notre pensée, nos convictions, notre présence avons une influence décisive.  Certes, la lumière pénètre en nous à notre insu, mais nous pouvons « aider » au miracle si nous sommes attentifs, concentrés et plein de bonne volonté.

     

    La vraie concentration est un point de lumière qui s’ouvre sur l’infini où plutôt une pépite d’or qui émerge de la brillance du soleil. Quand nous contemplons le soleil pour capter sa lumière et la condenser en nous, l’inspiration, la créativité et l’illumination jaillisse de cette observation. Un peu comme une fusion, quand le feu de la forge œuvre sur le métal, seul le résultat compte vraiment.  

     

    But de l’exercice

     

    L’exercice consiste à diriger son attention sur le soleil spirituel et à « ouvrir » son œil divin.  

     

    Exercice de méditation

     

    1.    Asseyez-vous dans n’importe quelle position à l’aise avec le dos droit et détendu.
    Fermez les yeux.

    2.    Prosternez-vous symboliquement devant vos parents qu’ils soient vivant ou disparus.

    3.    Prosternez-vous symboliquement devant  vos enseignants, les gourous et gardiens des enseignements qui nous apprennent quelque chose, qu’ils soient plus jeunes ou plus âgés que vous. Ils peuvent être vos ennemis ou vos amis.

    4.    Prosternez-vous devant votre icône, que ce soit Jésus, Bouddha, Allah ou n’importe quelle divinité que vous priez.

    5.    Traitez tous les êtres comme un membre de votre famille. Tous les êtres sensibles – sans distinction de race, de caste, de couleur de peau, de croyance, de sexe et d’âge. Tous les animaux, les insectes,  les plantes et même les minéraux. Tous appartiennent à cette même famille. Donnez de l’amour à tous.

    6.    Faites votre Introspection. Demandez sans essayer de répondre. Les réponses viendront à vous lorsque vous serez prêts à les recevoir. Qui suis-je ? Qu’est-ce que je souhaite ? Pourquoi je le souhaite ? Quel est le but de ma vie ? Quelle est la relation entre ce que je veux et ce que je suis en ce moment ?

    7.    Affirmation de soi et détermination. Répétez-vous ceci tranquillement à vous-même : Je peux le faire. Je dois le faire. Même si je dois en mourir, je le ferais.

    8.    Préparez-vous et ressentez votre étroite amitié avec le soleil. Aimez-le comme un meilleur ami, comme un frère, comme un Maître et comme la Divinité elle-même.

    9.    Sentez sa chaleur, sa radiance, sa vitalité, son amour, son énergie solaire, et sa beauté. Gardez votre tête verticale alignée avec votre colonne vertébrale. 

    10. Maintenant, « retournez vos yeux » et dirigez votre attention sur un point au milieu de votre front.  Le blanc de vos yeux doit être en bas et la pupille en haut. Maintenez cette position le plus longtemps possible. Essayez de ne pas cligner des yeux. Ne vous sentez pas dérangés si des larmes commencent à couler sur vos joues et surtout « restez avec le soleil et la Divinité en esprit ». 

    11.    

    Puis sortez de la méditation avec un joli sourire à la vie.

     

    Faites cette méditation, le matin et le soir, et voyez le soleil spirituel apparaître.

     


    Très bonne méditation 

    Recevez cher étudiant de la Conscience Universelle, toute mon Amitié Bienveillante et salutaire. 

    Je vous aime infiniment, je vous aime infiniment, je vous aime infiniment 

    Véronique-Arlette 

     Namasté 

     

    Extrait des Packs étudiants « Être un cœur créateur »©Véronique-Arlette 2012 

    Livre protégé par un Copyright intégrant le texte et les images

     

    ¯˜ »*°•**•°* »˜¯

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Pack étudiant spirituel

    Être un cœur Créateur

    Avril 2015

    (Pleine lune du 4 mai 2015)

      

     

    Exercice de méditation 11

     

    Exercice méditatif avril 2015

     

     La vision pénétrante

     

    Apprendre à écouter le silence

    Il est indispensable et facile de s’offrir de temps en temps des moments de silence. Ecouter le silence comme nous écoutons une mélodie. Certes, le bruit et l'agitation font partie de notre quotidien et donc le silence total n'existe pas. Même la nature exhale de nombreux bruits. Mais c'est cela le silence : c'est accepter et être attentif aux bruits qui nous entourent sans en provoquer d'inutiles. On développe ainsi une capacité de concentration qui met en jeu l'écoute et qui favorise aussi le silence intérieur.

     

    Apprendre à être contemplatif

    L’objectif est d’accéder à des niveaux de conscience détachés des stress extérieurs, par une concentration de plus en plus longue et intense. Apprendre  à contempler, c’est s’assoir confortablement devant un objet ou sujet pour le regarder dans sa globalité. En ne faisant rien d'autre, qu’observer avec une immense attention. Le regard doit se poser simplement dans une pleine concentration. Sans chercher à réussir un exploit, mais juste avec un toucher de l’œil. S’il est difficile d'empêcher notre esprit de voyager, de réfléchir, encore faut-il chercher à toujours ramener notre attention vers l’objet choisit aussi souvent que nécessaire. La contemplation peut être utilisée n'importe où, pourvu qu'il s'agisse d'un endroit tranquille où il n'y a aucun danger à rester ainsi concentré.

     

    Apprendre à laisser surgir la vision pénétrante

    Il s'agit d'accepter et de voir les choses et les faits tels qu'ils sont. Que se soit l’échec, la réussite ou de simples désirs, peut-être même une jalousie ou encore un désir intense, acceptez l’expérience de se qui se passe dans l’instant présent. Accepter ne signifie pas être résigné, passif et se laisser faire. C’est avoir une grande capacité d'acceptation qui nous permet de nous détacher complètement. Ainsi et ainsi seulement, la vision peut apparaître et nous surprendre. L’esprit doit être profondément détaché, la pensée doit être réduite au maximum, et l’attention doit être soutenue pour que la vision pénétrante s’affiche dans toute sa particularité, tel un flash.

     

     

    But de l’exercice

     

    L’exercice concentration de la contemplation sur un objet, avec les yeux louchant légèrement est très important. Il vous permet d'accéder à des niveaux de conscience plus élever, de saisir des énergies subtiles et de « voir » la réalité tel qu’elle est. 

     

    1 / Respiration revitalisante – Inspiration / Projection des bras en avant 

    Se mettre en position debout, le corps droit, les jambes à peine écartées. 

    Inspirer profondément et complètement.

    Tendre les bras en avant, paumes des mains vers le haut, en les gardant relativement relaxés.

    Inspirez en fermant les poings, contracter les muscles en fléchissant l'avant-bras sur le bras, les poings arrivant aux niveaux des épaules.

    Expirer en relâchant la contraction des muscles, en étendant les bras, comme au départ de l’exercice.

    L'exercice doit être assez rapide pour être efficace, tout en réalisant des inspirations expirations profondes et longues.

    Renouveler l'exercice une vingtaine de fois.

     

    2/ Méditation contemplation de la vision pénétrante 

     

    Exercice de méditation

     

    Allumez une bougie et placez là juste en face de vous, sur une petite table à hauteur de votre poitrine, à 40 centimètres de vous. Placez-la sur une petite soucoupe pour qu’elle ne risque pas de créer un incendie.

     

    Ajuster votre coussin de méditation afin d’être installer relativement droit et détendu. Vos mains sont rassemblées délicatement sur vos cuisses, main droite dans la main gauche, les deux pouces se touchent.  Relâchez vos épaules afin que votre poitrine soit dégagée. Ajustez l’angle de votre tête pour que la nuque soit détendue. Votre menton sera légèrement rentré. Fermez délicatement les yeux, et détendez chaque partie de votre corps l’une après l’autre, afin que votre corps soit complètement décontracté. Maintenant, vous êtes prêt à entreprendre votre méditation.

     

    Gardez les yeux ouverts et fixé la flamme de la bougie. Observez son intensité, sa taille, son mouvement et sa couleur. Si vos yeux vous piquent ou qu’ils pleurent, fermez légèrement les yeux et gardez votre concentration fixée sur la flamme. Au bout de 5 minutes d’observation, tout en gardant votre attention sur la flamme, essayez d’élargir  votre vision horizontale de chaque côté de la flamme, pour que votre champ visuel augmente. Essayez d’ouvrir le plus largement possible et maintenez cette vue le plus longtemps possible. Si vos larmes coulent, laissez-les couler tout en maintenant votre vision sur la bougie et au-delà.

     

    Puis sortez de la méditation avec un joli sourire à la vie.

     

    Faites cette méditation, le matin et le soir, et voyez les visions apparaître et s’éclaircir de plus en plus.

     


    Très bonne méditation 

    Recevez cher étudiant de la Conscience Universelle, toute mon Amitié Bienveillante et salutaire. 

    Je vous aime infiniment, je vous aime infiniment, je vous aime infiniment 

    Véronique-Arlette 

     Namasté 

     

    Extrait des Packs étudiants « Être un cœur créateur »©Véronique-Arlette 2012 

    Livre protégé par un Copyright intégrant le texte et les images

     

    ¯˜ »*°•**•°* »˜¯

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Pack étudiant spirituel

    Être un cœur Créateur

    Mars 2015

      

    Exercice de méditation 10

     

    Exercice méditatif mars 2015

     

     

    L’intellectuel et les constructions mentales

     

     

    Le premier but de la méditation est d’apprendre à contrôler le mental. Il faut comprendre que l’intellectuel est une machine qui à besoin de faire d’énormes constructions pour vivre et s’épanouir. Il a besoin d’une base et de structures solides pour construire son espace. Il fonctionne comme une bibliothèque qui accumule beaucoup de savoir et il lui faut des endroits pour entasser  ses connaissances. Mais l’intellectuel n’est pas la pratique du terrain. Il est cartésien, et il faut tenir compte de cette particularité pour avancer spirituellement.

     

    L’esprit lui, est libre comme l’air, léger comme l’Ether, rapide comme l’éclair, et transparent comme la lumière. Il ne supporte aucune contrainte, aucun stress, et aucune obligation matérielle. Sa vie est spirituelle, intuitive, faites d’énergie et de vérité authentique. Il n’est n’y dans le passé, ni dans le futur, mais seulement dans l’instant présent. L’esprit est l’énergie de l’Amour. Il ne s’encombre pas de construction mentale puisqu’il est éternel. Sa particularité est de vous montrer « qui vous êtes réellement » à chaque instant. C’est votre lumière intérieure, l’intensité de votre énergie, la régularité de votre souffle vital, la beauté de votre Amour Inconditionnel. Votre esprit commande toute votre vie. Il est à la fois ordinaire et extraordinaire.

     

    La méditation à pour but d’apaiser le mental pour atteindre l’esprit qui est au-delà, caché derrière l’intellectuel. Elle nous enseigne à maîtriser notre nature profonde. En pratiquant, nous apprenons à retirer nos sens, pour réaliser un retour sur nous-même. Mais cette introspection va se faire avec le mental, dans un premier temps. Parce que notre mental à besoin de comprendre les choses, de les analyser, de les disséquer, pour les cataloguer et les classer dans sa bibliothèque intérieure.  Or, l’esprit ne peut être saisi de cette manière. Il ne peut être compris avec les outils dont l’intellectuel se sert habituellement. Et le but de la méditation est de nous aider à découvrir « qui nous sommes », en expérimentant d’autres voies. C’est donc en exploitant des outils invisibles à l’œil, en développant des qualités comme le courage, la foi, l’intuition, la patience, et l’envie d’évoluer entre autre que l’esprit se découvre. Alors petit à petit, la méditation va nous enseigner l’art de lâcher prise, nous encourager à abandonner nos constructions mentales rassurantes, pour avancer sur un chemin inconnu. De découvertes en découvertes, les constructions mentales de l’intellectuel vont tomber et l’esprit va pouvoir exister dans toute sa particularité.

     

    « Qui sommes nous » en réalité ? Sommes-nous seulement la personne que nous croyons être où quelqu’un d’autre ? Cette quête faite de découvertes est la recherche de notre ESPRIT. Cet approfondissement est notre véritable éveil spirituel.  Ne plus subir, ne plus avoir d’émotions malsaines, ne plus être malheureux, sortir de la spirale négative et retrouver la joie de la liberté, en nous élevant vers les hauteurs spirituelles. Apprendre à maîtriser nos désirs, aller à la découverte de notre nature profonde, se calmer en apaisant le mental, voilà la première des quêtes. Petit à petit les voiles se lèveront, les mystères se révéleront, le vide se fera, et le lac intérieur se montrera dans toute sa majesté. Dès le début de la pratique, le méditant réalise que la solitude est une amie, dont il a besoin pour évoluer. Puis il fera appel au silence, qui sera pour lui le meilleur des compagnons.

     

    "Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous pensons s'élève de nos pensées. Avec nos pensées, nous créons le monde. Parlez et agissez avec un esprit pur et le bonheur s'ensuivra. Parlez et agissez avec un esprit impur et la souffrance s'ensuivra". Bouddha

     

    But de l’exercice

     

    La grande paix naturelle de l’esprit est directement reliée à l’éveil de notre véritable nature. Apprendre à maintenir une grande attention dans toutes les circonstances de la vie. Être observateur de « soi », en ayant une vie attentive de tout se qui se passe en pleine conscience.

     

    Exercice pratique 

     

    1/ Respiration purificatrice – Inspiration solaire et expiration dans la terre.  

    En position debout, jambes écartées et détendu. 

    Lever les bras tendu vers le ciel. Inspirer profondément, et complètement.

    Retenir l'air pendant 5 secondes environ.

    Puis expirer violemment d’un seul coup, en vidant complètement l’air par le nez. Cet « expire » accompagne les deux bras qui s’abaissent rapidement (biceps et triceps contractés) et s’arrêtent brusquement à la taille.

    Renouveler l'exercice une dizaine de fois calmement.

     

    2/ exercice de méditation « Observation consciente ».

     

    Ajuster votre coussin de méditation afin d’être installer relativement droit et détendu. Vos mains sont rassemblées délicatement sur vos cuisses, main droite dans la main gauche, les deux pouces se touchent.  Relâchez vos épaules afin que votre poitrine soit dégagée. Ajustez l’angle de votre tête pour que la nuque soit détendue. Votre menton sera légèrement rentré. Fermez délicatement les yeux, et détendez chaque partie de votre corps l’une après l’autre, afin que votre corps soit complètement décontracté. Maintenant, vous êtes prêt à entreprendre votre méditation.

     

    Laissez votre corps se détendre et votre esprit observer. Observer le flot de vos pensées et suivez leurs cheminements. Observez ce qui apparaît et disparaît dans votre esprit, les sensations dans le corps, les bruits, et ne saisissez rien, ne rejeter rien, ne laissez pas votre mental juger ou analyser les perceptions. Sentez la vie dans votre corps et soyez conscient d’être ici et maintenant, en gardant votre attention très présente. Observez les choses passer en vous, sans vous y attacher. Voyez comme elles apparaissent et disparaissent inexorablement. Restez dans cet espace pendant une dizaine de minutes.

     

    Puis sortez de la méditation avec un joli sourire à la vie.

     

    Faites cette méditation, le matin et le soir, pendant un mois, et voyez les constructions mentales disparaître.


     

    Très bonne méditation 

    Recevez cher étudiant de la Conscience Universelle, toute mon Amitié Bienveillante et salutaire. 

    Je vous aime infiniment, je vous aime infiniment, je vous aime infiniment 

    Véronique-Arlette 

     Namasté 

     

    Extrait des Packs étudiants « Être un cœur créateur »©Véronique-Arlette 2012 

    Livre protégé par un Copyright intégrant le texte et les images

     

    ¯˜ »*°•**•°* »˜¯

      

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Pack étudiant spirituel

    Être un cœur Créateur

    Janvier 2015

      

     Exercice de méditation 9

     

     

    Exercice méditatif février 2015

     

    Corps-Cœur-Centre

     

    Aligner le corps, le cœur et le centre dans une même direction n’est pas une chose facile à mettre en place surtout dans le monde où nous vivons. Nous sommes très souvent sollicités dans toutes les directions, dans des courants parfois très matériels, ou très intellectuels, où le spirituel n’a plus vraiment sa place. 

     

    Le corps, le cœur et le centre sont relié à nos trois modes de fonctionnement, intérieur, extérieur, et fusion entre intérieur et extérieur. En bref, il y a trois univers différents en nous.

     

    1/ Le monde de l’intériorité, de nos sentiments, qualités et défauts et toutes les choses qui caractérisent l’affirmation de notre personnalité propre. Ce sont tous les moyens que l’on met en place pour se connaître, pour se construire, et pour se protéger. C’est notre « soi » intime et personnel.

     

    2 / Le monde extérieur, les sentiments des autres, les qualités et défauts et toutes les choses qui caractérisent l’affirmation de leurs personnalités. C’est tout ce qu’ils sont, ce qu’ils pensent, comment ils aiment, leurs connaissances, leurs défauts,  les moyens qu’ils utilisent pour connaitre les autres, pour se construire et pour se protéger. Tout cela leur appartient et ne saurait avoir une influence sur notre « soi ».

      

    3/ La fusion entre monde intérieur et monde extérieur, sont les modes relationnels  avec lesquels les êtres partagent échangent, communiquent et l’expression avec laquelle ils affirment leur personnalité auprès des autres, au cœur de la communauté fraternelle. Dualité ou unité, suivant l’évolution avec laquelle ils ont transcendé le soi ou pas.

     

    Le corps est représenté par le souffle vital. Le cœur est représenté par les sentiments. L’esprit est représenté par la sagesse. Quand l’équilibre est respecté entre ses trois là, c’est l’unité de conscience, le bonheur et la sérénité. Mais encore faut-il pouvoir le faire en « soi », permettre aux autres de le réaliser en eux, tout en le vivant ensemble au cœur de la communauté.

     

    Faire en sorte d’avoir une bonne hygiène du corps, c’est pratiquer un sport, ou avoir une discipline méditative qui favorise une bonne respiration. Il convient d’entretenir son souffle vital régulièrement afin de transformer notre air en ETHER.

      

    Faire en sorte d’avoir des bons sentiments, c’est purifier son cœur en pratiquant une hygiène de vie qui favorise les sentiments saints, nobles et purs. C’est développer le bien pour « soi » et pour toute la communauté.

     

    Faire en sorte d’avoir un Esprit pur, c’est développer sa sagesse, rechercher le contact des sages et enrichir les liens entre tous les « sages » du monde.

     

     

    But de l’exercice

     

    Équilibrer l’intérieur avec l’extérieur, pour favoriser une réalisation de l’union sacrée.  Apprendre à respirer en séparant plusieurs éléments du corps puis refaire l’exercice en unifiant le tout. Approfondir une méditation guidée simple et constructive pour se recentrer facilement, afin de la mettre en application n’importe où.

     

    Exercice pratique 

     

    1 / Exercice de Respiration. Contraction / décontraction musculaire du corps.

     

    Coucher sur le dos au sol, les jambes et les bras étendus, paumes tournés vers le ciel.

     

    Haut du corps :

    Je respire profondément et je bouge lentement les doigts de mes mains (trois fois de suite).

    Puis je contracte mes mains en serrant mes poings, mes avants bras, mes biceps ma poitrine et mon dos.

    Puis je relâche tout.

     

    Bas du corps :

    Je respire profondément et je bouge lentement le bout de mes pieds (trois fois de suite).

    Puis je contracte mes mollets, mes cuisses, mes fessiers et mon ventre.

    Puis je relâche tout.

     

    Haut et bas du corps ensemble :

    Je respire profondément et je bouge les doigts de mes mains et le bout de mes  pieds en même temps.

    Puis je contracte mes mains et mes pieds, puis mes avant bras et mes mollets, puis mes biceps et mes cuisses, puis ma poitrine et mes fessiers, puis mon dos et mon ventre.

    Puis je relâche tout.

     

    2/ Exercice de méditation guidée à apprendre par cœur.

     

    Ajuster votre coussin de méditation afin d’être installer relativement droit et détendu. Vos mains sont rassemblées délicatement sur vos cuisses, main droite dans la main gauche, les deux pouces se touchent.  Relâchez vos épaules afin que votre poitrine soit dégagée. Ajustez l’angle de votre tête pour que la nuque soit détendue. Votre menton sera légèrement rentré. Fermez délicatement les yeux, et détendez chaque partie de votre corps l’une après l’autre, afin que votre corps soit complètement décontracté. Maintenant, vous êtes prêt à entreprendre votre méditation.

     

    Dites (le plus lentement possible) :

     

    A l’inspire, j’inspire le silence.

    Un temps de pause.

    A l’expire, je suis tranquille.

     

    A l’inspire, j’inspire la lumière.

    Un temps de pause.

    A l’expire, je suis vivant.

     

    A l’inspire, j’inspire l’Amour.

    Un temps de pause.

    A l’expire, je suis l’Amour.

     

    A l’inspire, j’inspire la joie.

    Un temps de pause.

    A l’expire, je suis joyeux.

     

    A l’inspire, j’inspire la bienveillance.

    Un temps de pause.

    A l’expire, je suis généreux.

     

    A l’inspire, j’inspire le bonheur.

    Un temps de pause.

    A l’expire, je suis heureux.

     

    A l’inspire, j’inspire le partage.

    Un temps de pause.

    A l’expire, je suis fraternel.

     

    Recommencez cette méditation guidée 3 fois puis

    Sortez de la méditation avec un joli sourire à la vie.

     

    Faites cette méditation guidée, le matin et le soir, pendant un mois, et voyez votre état d’esprit changer.

     


     

    Très bonne méditation 

    Recevez cher étudiant de la Conscience Universelle, toute mon Amitié Bienveillante et salutaire. 

    Je vous aime infiniment, je vous aime infiniment, je vous aime infiniment 

    Véronique-Arlette 

     Namasté 

     

    Extrait des Packs étudiants « Être un cœur créateur »©Véronique-Arlette 2012 

    Livre protégé par un Copyright intégrant le texte et les images

     

    ¯˜ »*°•**•°* »˜¯

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Pack étudiant spirituel

    Être un cœur Créateur

    Janvier 2015

     

     

    Exercice de méditation 8

     

    Respirer et se retirer dans la grotte du cœur en reprenant le contrôle sur les sens.

     

    Exercice méditatif janvier 2015

     

    Soleil intérieur Soleil du cœur

     

    Le soleil intérieur rayonne quand l’être est parfaitement centré dans son centre divin. Il à une totale confiance en lui et en la Divinité. Le niveau  énergétique à été maintenue continuellement dans une pratique intensive constante et l’énergie se diffuse continuellement. L’ouverture du cœur est réalisée et l’activation du véritable centre intérieure fonctionne à plein régime. L’être n’essaie pas de briller, simplement la pureté de son amour véritable à triomphé de la matérialité et rayonne à travers chaque sentiment, chaque pensée et chaque acte de la vie quotidienne. 

     

    Quand l’étudiant spirituel médite ou qu’il réalise un travail sur lui-même grâce à des exercices ciblés, il développe en lui l’énergie et son soleil intérieur s’intensifie. Quand il prie, quand il s’emploie à avoir une bonne hygiène de vie, qu’il effectue ses entraînements quotidiens, il augmente son capital énergétique spirituel. Plus il travaille ses apprentissages, plus il se perfectionne, plus son activité augmente et plus il brille comme un soleil sur son entourage. C’est la répercussion de sa lumière intérieure qui réfléchit fidèlement sa manière d’aimer les autres.  

     

    L’éveil est cette toute petite parcelle que l’être met en place pour se connecter avec la source divine. De la sincérité avec laquelle il ouvre son cœur, aux apprentissages qu’il choisit, puis à la régularité avec laquelle il pratique et maintient cette activité, l’utilisation de tous ses moyens sont les outils essentiels de son évolution spirituelle. De l’éveil à l’illumination, seule l’étincelle grandit et devient un véritable soleil qui brille dans toutes les directions. Mais avant d’en arrivé au plein soleil, les degrés de cet éveil changent. La qualité des sentiments, leur profondeur et la richesse avec laquelle ils se déploient, conduisent au véritable bonheur. La possibilité de pouvoir trouver ce bonheur et l’intuition qui guide vers la réalisation de cette sérénité, sont des facteurs d’éveil. 

     

    Le soleil intérieur est une force énergétique énorme qui ne demande qu’à surprendre l’étudiant, dans sa conquête spirituelle. Eclatante de vérité absolue, l’essence de l’être est une puissance pour s’affranchir des limitations, un pouvoir de libération immense. Retrouver une grande force énergétique, c’est avoir la capacité de s’émanciper, de sortir des constructions mentales ordinaires, pour s’ouvrir sur d’autres mondes, et franchir d’autres horizons,  beaucoup plus agréables et positifs. Observer, s’interroger, être fasciné stimule l’esprit, et guide sur le chemin de la sagesse qui se bonifie au fur et à mesures des expériences et apprentissages.

     

    But de l’exercice

     

    L’énergie intérieure se développe tout au long de la vie, grâce à une pratique constante et une foi inébranlable. Purifier les sentiments est un travail noble qui nécessite un certain lâcher-prise avec le mental. Alors seulement, les sentiments peuvent jaillir du cœur, se purifier et devenir spontané, sincères et authentiques. Transformer l’air du souffle vital en Ether, l’étincelle de vie en soleil intérieur, est un exercice où la conscience individuelle s’habitue progressivement à recevoir la lumière absolue de la conscience universelle.

     

    Exercice pratique 

     

    Apprendre à respirer pour se dégager du mental et devenir un cœur soleil de plus en plus lumineux.   Réaliser cet exercice méditatif tous les jours pendant 1 mois.

     

    1 / Apprendre à oxygéner les deux hémisphères de son cerveau pour obliger l’intellectuel à lâcher-prise. (Cet exercice est appelé Nadhi-sodana)

    Assis en tailleur dans une position confortable. Fermez les yeux. Portez votre attention sur votre souffle. A l’inspire votre ventre se gonfle, à l’expire votre ventre se dégonfle. Observez votre respiration. Dès que vous êtes installé dans le clame, débutez l’exercice de respiration alternée, suivant :

    Avec votre index gauche, fermez votre narine gauche puis inspirez lentement par la narine droite,

    Quand vos poumons sont pleins, fermez votre narine droite avec votre index droit,

    Relâcher en même temps votre index gauche pour libérer la narine gauche,

    Et soufflez lentement par la narine gauche puis inspirez toujours avec la narine gauche,

    Quand vos poumons sont pleins, fermez votre narine gauche avec votre index gauche,

    Et soufflez lentement par la narine droite puis inspirez avec la narine droite,

     

    Continuez expirez et inspirez par la narine gauche, en fermant la droite,

    Puis expire et inspire par la narine droite, en fermant la gauche,

    Pendant 10 longues inspiration/expiration.

     

    2/ Apprendre à être un soleil rayonnant d’amour

     

    Ajuster votre coussin de méditation afin d’être installer relativement droit et détendu. Vos mains sont rassemblées délicatement sur vos cuisses, main droite dans la main gauche, les deux pouces se touchent.  Relâchez vos épaules afin que votre poitrine soit dégagée. Ajustez l’angle de votre tête pour que la nuque soit détendue. Votre menton sera légèrement rentré. Fermez délicatement les yeux, et détendez chaque partie de votre corps l’une après l’autre, afin que votre corps soit complètement décontracté. Vous êtes maintenant prêt à entreprendre votre méditation.

     

    Concentrez-vous sur la lumière et la chaleur du soleil, sur la force de son rayonnement, et sentez tous les bienfaits qu’il vous apporte. Voyez cette lumière pénétrer votre cœur, le charger en bonne énergie, et installer un grand bien-être harmonieux en vous. Maintenant, vous êtes un soleil rayonnant d’amour, et toute votre cage thoracique irradie de lumière chaleureuse. Servez-vous du rythme de votre respiration, pour raviver continuellement l’embrassement de votre cœur et lui apporter toute l’énergie dont il à besoin pour vivre. Dans la grotte de votre cœur brillent tous vos sentiments aimants. Cette clarté d’esprit l’illumine en permanence et entretient votre amour. Concentrez votre attention au niveau du cœur pendant une dizaine de minutes, et laissez votre cœur vibrez d’amour, en pleine conscience que votre respiration nourrit votre générosité de cœur. Vous devez sentir l’air emplir vos poumons et votre cage thoracique toute entière, pour éclairer et réveiller tous vos sentiments d’amour bienveillants. 

     

    En apprenant à laisser la lumière entrer dans votre cœur, la chaleur de vos sentiments exister, à sentir le bien-être que cela produit en vous, vous goûter pleinement au plaisir et à la joie qu’ils vous procure intérieurement. Cette ouverture favorise leurs expressions, et met votre cœur en lumière. Vos sentiments sont une source inépuisable de satisfaction et de plaisir, de contentement et de joie, de bien-être et de bonheur. Cet exercice vous aide à éteindre la tristesse, les frustrations, le déplaisir et voir toutes vos belles qualités aimantes.  En mettant en lumière ce qui est bon/bien pour vous, votre chaleur humaine irradie de plus en plus, jusqu’à son illumination complète.  

     

    « Vivre avec amour, c'est vivre dans un état de conscience très élevé qui se reflète dans tous les actes de la vie, un état qui harmonise tout en vous, qui vous maintient en parfait équilibre, un état qui est une source de joie, de force, de santé. » Omraam Mickael Aïvanhov.

     


    Très bonne méditation 

    Recevez cher étudiant de la Conscience Universelle, toute mon Amitié Bienveillante et salutaire. 

    Je vous aime infiniment, je vous aime infiniment, je vous aime infiniment 

    Véronique-Arlette 

     Namasté 

     

    Extrait des Packs étudiants « Être un cœur créateur »©Véronique-Arlette 2012 

    Livre protégé par un Copyright intégrant le texte et les images

     

    ¯˜ »*°•**•°* »˜¯

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Pack étudiant spirituel

    Être un cœur Créateur

     

     

    Exercice de méditation (Décembre 2014)

     

    Exercice méditatif décembre 2014

     

     

    Exercice sur l’Air et l’Ether

     

    Concentration et respiration transforment l’air en éther.  La concentration est le complément de la respiration, ensemble ils deviennent un « Pouvoir » qui accompagne l’être sur le chemin de la réussite et une « énergie »  qui guide le méditant sur les hauteurs spirituelles. Quand le matériel s’unit au spirituel l’être s’épanouie dans le bonheur et la considération.

     

    La concentration joue un rôle extrêmement important dans toute notre vie. Se concentrer demande de focaliser toute notre énergie sur un seul et unique point précis. Cette force de la volonté est mise à disposition des buts que nous souhaitons atteindre dans notre vie. C’est elle qui va faire que nous réussirons nos objectifs où pas. C’est pourquoi, il convient de développer notre concentration le plus possible afin qu’elle devienne un « pouvoir » ou plutôt un outil indispensable à la réalisation de nos objectifs. Cette aide indéniable fera toute la différence entre nous et les autres. Prendre conscience du besoin de développer cette qualité de l’esprit est une prise de conscience majeure dans l’existence d’un être sensible.    

     

    La respiration est le premier « souffle vital » du nouveau né. Par cet acte, la vie prend la forme du corps, puis donne du corps aux sentiments, puis des sentiments à notre vie et devient un élément indispensable à notre bien-être. Le souffle vital est l’énergie qui nous tient en vie et qui nous relie aux autres et à l’Univers. Le corps de la respiration est une machine bien huilée qui fonctionne toute seule. Prana est la montée, quand le souffle gonfle les poumons et que la cage thoracique s’agrandit vers les hauteurs. Apana est la descente, quand l’air est chassé en dehors des poumons et que la cage thoracique s’affaisse vers le bas. Vyana est la distribution, la circulation et la rétention du souffle. Udana est le bruit de l’énergie du souffle, la cohésion entre les énergies matérielles et subtiles, la transformation de la nourriture en énergie. Samana récupère ses énergies transformées en quelque chose de plus subtil, soit l’air de la respiration transmuter en Ether.

     

    La qualité de l’air, la qualité de la concentration et la qualité de la liaison des deux sont aussi importante l’une que l’autre. Savoir respirer est un facteur, de bien-être, de joie et de bonheur. L’attention, la persévérance et la maîtrise de soi fixent ensemble l’esprit sur un point précis et le maintiennent dans la durée, jusqu’à l’aboutissement du projet.

     

    La méditation devient alors un travail qui développe la puissance de l’esprit. Transformer « l’air » en « éther » c’est devenir aussi puissant qu’un fakir. Cette énergie est capable de beaucoup, comme  de soulever un « yogi » si elle est contrôlée et dirigée dans un but précis. Celui qui sait utiliser sa respiration, transformer l’air en éther et fixer cette énergie sur un point précis,  sans la laisser dévier, sans rien perdre de cette précieuse énergie, décuple sa puissance d’action et multiplie ce rayonnement par mille. 

     

    Dans les exercices de respiration, l’étudiant recherche tout d’abord la relaxation et la détente du corps. Mais le corps de la respiration va passer par plusieurs stades, passer de la respiration abdominale, puis relâcher le diaphragme et s’inverser.  La respiration abdominale normale favorise la relaxation du haut du corps. En méditation la respiration doit être fluide, calme, régulière, profonde, comparable au "déroulement d'un fil de soie". On harmonise au maximum la respiration, en contrôlant l’inspire et l’expire. L'expiration dans certains moments peut être longue et profonde pour évacuer l'air. Puis, l’inspiration sera très courte et saccadée pour une bonne ventilation. La régulation de la respiration à pour but d'augmenter la détente corporelle pour un échange interne plus profond.

     

    Exercice pratique

     

    Apprendre à se « concentrer » sur le « corps de respiration », à se retirer « ici » sur ce point précis, afin de transformer l’air en éther.  L’énergie qui en découlera purifiera le corps, le cœur et l’esprit du méditant dans un premier temps, puis servira pour d’autres choses ensuite. Réaliser cet exercice méditatif tous les jours pendant 1 mois.

     

    Exercice/ Allier sa respiration et sa concentration dans un même objectif, celui de réussir sa vie.

     

    Ajuster votre coussin de méditation afin d’être installer relativement droit et détendu. Vos mains sont rassemblées délicatement sur vos cuisses, main droite dans la main gauche, les deux pouces se touchent.  Relâchez vos épaules afin que votre poitrine soit dégagée. Ajustez l’angle de votre tête pour que la nuque soit détendue. Votre menton sera légèrement rentré. Fermez délicatement les yeux, et détendez chaque partie de votre corps l’une après l’autre, afin que votre corps soit complètement décontracté. Vous êtes maintenant prêt à entreprendre votre méditation.

     

    Laissez-vous absorber dans le va et vient du souffle, en gardant une respiration naturelle et détendue. N’essayez pas de contrôler votre respiration, laissez-vous plutôt absorber en elle. Concentrez-vous sur cette respiration libre de toute volonté. L’air entre par votre nez, passe dans l’arrière gorge, traverse votre cage thoracique, passe par le diaphragme, puis arrive dans votre ventre, dans votre centre, dans votre grotte intérieure. Vous sentez votre abdomen se remplir complètement.  Ici, il y a un temps d’arrêt, l’air prend possession du lieu puis une inversion se produit, et l’air repart en sens inverse, remonte à travers le diaphragme, et franchit toutes les étapes antérieures. Quand il arrive en haut, il y a un autre temps d’arrêt, l’air est comme suspendu en l’air, puis il repart en sens inverse.

     

    Dans ce corps de respiration, l’air monte et descend le long d’un fil invisible. Ce fil maintient votre corps accroché avec les forces spirituelles subtiles.  Gardez bien votre concentration sur ce fil invisible, sur votre respiration, sur cette machine qui vous maintient en vie. Voyez cela sans essayer de contrôler, juste en observant, les respirations courtes, celles qui sont longues, et cette machine parfaitement huilée qui fonctionne parfaitement. Votre respiration est indépendante de votre volonté, elle vous calme et vous relaxe au plus profond de vous-même. Elle est en train de transformer votre air en éther beaucoup plus aérien et vous élève inexorablement vers d’autres horizons beaucoup plus subtils, beaucoup plus spirituels, beaucoup plus imperceptibles. Votre perception augmente en même temps que votre corps de respiration augmente aussi. Gardez bien votre concentration sur votre corps de respiration qui augmente aussi. Devenez ce corps de respiration qui s’intensifie. Votre énergie augmente en même temps que votre concentration. Votre ventre monte et descend et votre énergie augmente avec. Maintenez votre concentration ici, dans cet espace, dans votre ventre, dans votre grotte intérieure, là où vous n’êtes plus que de l’énergie vitale. Restez ici autant que vous le pouvez, puis sortez de cet espace en paix et en harmonie avec l’univers.

     

    La respiration et la concentration sont la base d’une vie saine et épanouie. Tout ce que vous avez besoin est en vous. Un puit inépuisable est à votre disposition, une source énergétique extrêmement puissante est à développer. Cet exercice vous aide à développer votre concentration, à retrouver des sensations d’enfant et des émotions naturelles et saines. La vie est en vous, un précieux cadeau, une énergie vitale à maintenir en vie. Le gage de votre réussite réside ici.   

    Commencez cet exercice pendant 15 minutes minimum. Puis augmentez de 5 minutes chaque semaine. A la fin du mois, vous atteindrez les 30 minutes et votre « air » se transformera inévitablement en « éther » plus subtil.


    Très bonne méditation 

    Recevez cher étudiant de la Conscience Universelle, toute mon Amitié Bienveillante et salutaire. 

    Je vous aime infiniment, je vous aime infiniment, je vous aime infiniment 

    Véronique-Arlette 

     Namasté 

     

    Extrait des Packs étudiants « Être un cœur créateur »©Véronique-Arlette 2012 

    Livre protégé par un Copyright intégrant le texte et les images

     

     

    ¯˜ »*°•**•°* »˜¯

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Pack étudiant spirituel

    Être un cœur Créateur

     

    Exercice de méditation (Novembre 2014)

     

    Exercice méditatif novembre 2014

     

    Exercice sur « l’état méditatif »

     

     

    La méditation est une vertu qui consiste à développer en « soi » un état de détachement profond avec l’extérieur. Il convient d’être dans le recueillement à l’intérieur de « soi » afin de comprendre « qui nous sommes » exactement tout au fond de nous-mêmes. Pour se faire, nous devons nous couper de tout ce qui est extérieur, en effectuant un retournement sur « soi ». Puis nous nous servirons de tous nos outils de perception que sont nos sens, comme la vue, l’ouïe, l’odorat, le toucher, le goût, et nous les développerons dans l’autre sens, c'est-à-dire dans le sens intuitif et sensoriel. Comprendre la nature de l’être que nous sommes est une nécessité fondamentale, un voyage aux découvertes fantastiques, une quête identitaire indispensable à notre évolution. Lever les mystères cachés sous le verni de notre mental est un exercice de l’esprit. Savoir appréhender notre nature humaine, comprendre nos modes de fonctionnement, apprendre à lâcher-prise et à faire confiance, développe notre sagesse. Cette quête est décrite comme « l’état méditatif ».

     

    Ouvrir son espace méditatif n’est pas seulement réservé aux grands sages érudits. Nous pouvons faire cet exercice seul chez nous, en nous réservant un espace propre à cet effet. Le temps et les moyens que nous utiliserons pour développer notre pratique seront en fonction de la disponibilité de chacun. Sachez seulement qu’entrez en « soi » et comprendre sa nature profonde intrinsèque où « pure conscience » nécessite un certain investissement de notre part, comme de la régularité, de la concentration et de la rigueur. Notre volonté sera également mise à rude épreuve aussi, car l’état méditatif est un voyage qui peut durer une vie entière, voir plusieurs vies (réincarnation). L’objectif au départ est le bien-être, puis la récolte s’étoffe au cours du temps et du développement de votre être. 

     

    Le but de la méditation est d’aller au fond de « soi » découvrir notre esprit, notre âme, notre trésor sacré. Cette perle d’Amour est bien cachée sous le plancher de notre maison, c’est pourquoi nous devons descendre en nous pour la faire émerger, pour la sortir des brumes de la matérialité, pour la faire briller de ses mille feux sacrés. Notre beauté s’est terni au contact de la matière, elle doit retrouver son origine.

     

    Méditer consiste donc à devenir le témoin de notre vie en observant nos pensées, nos réactions, nos émotions, nos sensations, nos ressentis. Notre personnalité extérieure, celle que nous sommes dans la vie et la personne que nous sommes à l’intérieure, celle que nous sommes en « vraie ». Elles doivent se trouver et se rejoindre pour s’unir. C’est aussi simple que cela. Notre unité en dépend, notre bien-être et notre bonheur aussi. La souffrance est souvent le résultat  d’un écartèlement entre notre nature profonde et l’image que nous sommes extérieurement. Pourtant, il doit y avoir « congruence » entre elles, voir une certaine « assimilation », pour que le bien-être émerge enfin et que l’harmonie s’installe. Mais quand l’état méditatif est acquis dans toute sa majesté, l’être respire la liberté, le silence, et l’harmonie. L’ouverture d’esprit est une sensibilité qui affiche son bien-être, sa beauté, et son ardeur en toute vérité. Cela est la « pure conscience ».

     

     

    Exercice pratique

     

    Apprendre à s’installer dans « l’esprit méditatif », à être « soi », en retournant ses sens en « soi », en vue d’être en harmonie avec « sa nature profonde ». Réaliser cet exercice méditatif tous les jours pendant 1 mois.

    1. Ajuster votre coussin de méditation afin d’être installer relativement droit et détendu. Vos mains sont rassemblées délicatement sur vos cuisses, main droite dans la main gauche, les deux pouces se touchent.  Relâchez vos épaules afin que votre poitrine soit dégagée. Ajustez l’angle de votre tête pour que la nuque soit détendue. Votre menton sera légèrement rentré. Fermez délicatement les yeux.  
    2. Apprenez à vous concentrer sur le moment présent. 
    3. Respirez doucement et profondément 3 fois de suite. Maintenant, votre respiration est calme, régulière, douce et apaisée.  
    4. Ressentez votre corps pour mieux vous en détacher. Ressentez sa masse, sa lourdeur, sa gravité. Prenez « conscience » des endroits du corps qui font corps avec la terre. Laissez votre corps se détendre complètement. Vous n’avez plus aucun effort à faire, les tensions se relâchent complètement, votre corps prend son espace et devient UN avec la terre mère nourricière. Ainsi, il se ressource grâce à cette connexion. 
    5. La terre mère nourricière vous recharge en énergie. Ressentez votre énergie qui augmente, votre vitalité qui s’intensifie, votre bien-être qui s’éveille à la vie. Votre sang circule bien, votre corps est chaud, votre santé est ardente, votre cœur rayonne de lumière, votre énergie circule harmonieusement.  
    6. Concentrez-vous sur votre cœur, sur ses battements qui vous maintiennent en vie. Essayez de suivre ce rythme, d’être complètement à l’écoute de cette vie qui est « vôtre ». Juste être très attentif à votre « nature profonde » en suivant votre rythme cardiaque. Suivez sa force, sa régularité, sa profondeur. Soyez ce cœur qui bat à l’unisson.
    7. Quand votre « timer » sonne, essayez de maintenir cet « état méditatif ». Restez en « vous », levez-vous en douceur et faites vos autres choses, tout en demeurant « pleinement en vous » le plus longtemps possible.

     

    Continuez cet exercice pendant 15 minutes minimum. Puis augmentez de 5 minutes chaque semaine. A la fin du mois, vous atteindrez les 30 minutes et vos sens auront décrochés avec l’extérieur. 

     

     


     

    Très bonne méditation 

    Recevez cher étudiant de la Conscience Universelle, toute mon Amitié Bienveillante et salutaire. 

    Je vous aime infiniment, je vous aime infiniment, je vous aime infiniment 

    Véronique-Arlette 

     Namasté 

       

    Extrait des Packs étudiants « Être un cœur créateur »©Véronique-Arlette 2012 

    Livre protégé par un Copyright intégrant le texte et les images 

      

    ¯˜ »*°•**•°* »˜¯

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Pack étudiant spirituel

    Être un cœur Créateur

     

    Exercice de méditation (Octobre 2014)

     

    Exercice méditatif octobre 2014

     

    Exercice sur « le retrait des sens »

     

     

    Pratiquer le « retrait des sens » c’est apprendre à rétracter son esprit de toutes les activités sensorielles. Il y a nos six sens qui nous aident à vivre notre vie matérielle. L’ouïe, le toucher, le goût, l’odorat ou encore la vision sont nos outils pour percevoir et créer un contact avec notre environnement. Grâce à eux nous nous ouvrons sur autre chose que nous-mêmes. Par nature, nos sens sont toujours à l’affût de nouvelles expériences, de nouvelles informations et de nouvelles perceptions sensorielles. De ces perceptions découlent les sensations dont nous sommes si friands. Nos sentiments, nos émotions, nos pensées puis nos actions et réactions ne sont que la suite fortuite de ce que nous auront perçus au contact de nos sens avec l’extérieur. A force de faire leur travail, nos sens deviennent très « aiguisés » car ils sont continuellement stimulés par ce qu’il se passe extérieurement parlant. Etant en mouvement tout le temps, ils nous donnent l’envie de toujours faire quelque chose. Hors, il est bénéfique pour nous de « lâcher-prise ». Le retrait des sens est donc dans la pratique opposée. Petit à petit, avec un exercice régulier, notre mental va apprendre à relâcher cette stimulation des sens, en décrochant progressivement son adhérence avec l’extérieur. Les cinq sens vont se refermer où plutôt effectuer un retournement vers l’intérieur. Rompre avec l’extérieur offre davantage de concentration et davantage de profondeur. Cela est un peu comme un jeûne des sens, une cure de détachement, où encore une retraite en « soi » salutaire et bénéfique pour nous-mêmes. Le retrait des sens est une étape importante sur le chemin de la méditation. Grâce à cette pratique, le yogi se tourne résolument sur son intériorité pour découvrir tous les trésors qui sont cachés en lui-même.  

     

    Au bout de quelques mois de pratique du « retrait des sens », l’adepte devient de plus en plus autonome et indépendant. Quand la pratique du retrait des sens se réalise, la concentration s’affine davantage et devient beaucoup plus pointue. En apprenant à tenir ses sens sous contrôle, un peu comme une tortue qui retire ses pattes et sa tête à l’intérieure de sa carapace, le disciple apprend à réduire son flux sensoriel avec l’extérieur jusqu’à ce que ceux-ci s’interrompent totalement.

    Exercice pratique 

     

    Apprendre à retirer ses sens progressivement en vue de plus d’autonomie, de plus de concentration, et de plus d’enracinement. Réaliser cet exercice méditatif tous les jours pendant 1 mois.

    1. Asseyez-vous tranquillement et confortablement sur votre coussin de méditation. Détendez-vous complètement quelques minutes. Effectuez 3 longs inspires /3 longs expires. Quand vous êtes installé dans le calme et la tranquillité d’esprit, débutez l’exercice suivant : 
    2. Placez vos mains à plat de chaque côté de votre tête.
    3. Puis, fermez vos oreilles avec vos pouces
    4. Fermez vos yeux avec vos index
    5. Pincer vos narines avec vos doigts du milieu
    6. Appuyez sur vos lèvres avec vos doigts restants
    7. L’exercice consiste à desserrer l’étau de vos doigts pour permettre l’inspiration et l’expiration tout en refermant toujours juste après.  Il convient de bien garder sa « concentration » tout au long de l’exercice. Tout doit être bien synchronisé, quitte à nommer intérieurement chaque étape de l’exercice. Exemple : Je dessers, j’inspire, je resserre, je dessers, j’expire, je resserre, etc.

     

     

    Continuez cet exercice pendant 15 minutes minimum. Puis augmentez de 5 minutes chaque semaine. A la fin du mois, vous atteindrez les 30 minutes et vos sens auront décrochés avec l’extérieur. 

     

    Très bonne méditation 

    Recevez cher étudiant de la Conscience Universelle, toute mon Amitié Bienveillante et salutaire. 

    Je vous aime infiniment, je vous aime infiniment, je vous aime infiniment 

    Véronique-Arlette 

     Namasté  

     

      

    Extrait des Packs étudiants « Être un cœur créateur »©Véronique-Arlette 2012 

    Livre protégé par un Copyright intégrant le texte et les images 

      

    ¯˜ »*°•**•°* »˜¯ 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Pack étudiant spirituel

    Être un cœur Créateur

     

     

    Exercice de méditation (Septembre 2014)

     

    Exercice méditatif septembre 2014

     

     

    Développement de la respiration 

     

    La respiration est la vie et la vie est la respiration. Ce cadeau nous est donné à la naissance et la respiration nous quittera quand nous devrons partir pour notre dernier voyage. Mais qui nous donne et nous reprend ce merveilleux « présent » ? Pour nous « spiritualiste », le souffle est lié au créateur, peut importe de quelle religion nous sommes, il est le lien qui nous unit à notre Dieu. Réhabiliter ce précieux souffle divin s’apprend. Il suffit juste d’apprendre à prendre conscience du Dieu qui vit en nous et nous maintient en vie à travers l’expérience matérielle. La prise de conscience effectuée apporte déjà beaucoup de bienfaits avec elle-même, mais pour ceux qui souhaiterons aller au-delà, les bénéfices de cette pratique sont illimités. Cet exercice est un exercice extrêmement facile et simple, qui accompagnera toutes vos méditations du plus jeune enfant au plus vieux sage, car elle vous unit en permanence avec la divinité, sans jamais faire appel à quelque intellectualisation. Juste apprendre à laisser « le Divin » respirer et s’exprimer en nous. Chacun d’entre nous est un disciple, un Maître, un Dieu, un Bouddha où un Bodhisattva qui ne demande qu’à naître en nous.

     

    Quand on prend le temps d’écouter sa respiration, un son subtil s’en dégage. Ce son respiratoire est identifié à « So » à l’inspire et « Ham » à l’expire. Considérez que ce « SON » est la part du divin qui réside en vous. Suivant votre religion ce peut-être le Christ, un Ange, Dieu, Bouddha où Brahman. Le So-Ham n’appartient à personne, il est la personne suprême, c'est-à-dire le Dieu manifesté en vous, par le souffle de la respiration. Le « S » étant le souffle divin créateur et le « O » étant la conscience globale du TOUT. « H » étant le souffle humain projetant vers l’infini son expression « A » aux confins de la création pour fusionner « M » en conscience de la Divinité.


    Considérez que vous êtes un être qui évolue de jour en jour, grâce à des exercices méditatifs, grâce aussi à une pratique constante, et grâce à votre croyance. Ainsi, vous êtes comme un oiseau qui s’élève du monde matériel vers le monde spirituel. Pour cela, il vous faut un véhicule adapté. Ce véhicule spirituel sera représenté par le cygne suprême appelé « Hamsa ». Porté par votre Dieu avec le « So-Ham » vous montez vers le ciel, et grâce à « Hamsa » vous maintenez le vol dans les airs. Au fur et à mesure de vos répétitions, vous entretenez l’énergie vitale qui propulse votre véhicule toujours un peu plus haut. Ainsi le « Cygne » prend son élan sur l’eau et décolle pour s’élever vers les hauteurs divines. Considérez que le cygne suprême est votre âme.

     

    Unir une pensée avec un son est un mantra. Le « So-Ham Hamsa » est une manière de lier le corps et l’esprit. So-Ham Hamsa est considéré comme « je suis cela – cela est ». Ainsi le souffle vital qui est le véhicule du Prâna et le Mantra s’unissent ensemble pour fusionner l’un dans l’autre. De cela naît l’être suprême l’« âme » spirituelle.    

     

    Exercice pratique

     

    Apprendre à développer sa respiration « en force » et apprendre à maîtriser cette énergie subtile. Réaliser cet exercice méditatif tous les jours pendant 1 mois.

     

    1. Asseyez-vous tranquillement et confortablement sur votre coussin de méditation. Détendez-vous complètement quelques minutes. Effectuez 3 longs inspires/expires. Quand vous êtes installé dans une position calme, portez votre attention sur votre respiration naturelle. N’essayez pas de l’influencer. Laissez aller le flot de l’air, suivez son parcours de la pointe des narines jusqu’aux alvéoles pulmonaires. A l’inspire, l’air pénètre par les fosses nasales, passe par la gorge, la trachée, entre dans les bronches, et rempli chaque bronchioles des poumons. Puis, il repart en sens inverse sur l’expire. Les poumons se dégonflent, l’air remonte naturellement, et repasse par où il est passé mais en sens inverse. Continuez à suivre son parcours en remontée.  
    2. Lorsque la conscience de ces mouvements relatifs au souffle est bien établie, associez le son à la respiration.
    3. A l’inspire pensez « So »
    4. A l’expire pensez « Ham »
    5. A l’inspire pensez « Ham »
    6. A l’expire pensez « Sa »
    7. Continuez cet exercice pendant 15 minutes minimum. Puis augmentez de 5 minutes chaque semaine. A la fin du mois, vous atteindrez les 30 minutes et votre âme aura certainement décollée.

     

    Lier le son avec le souffle vital est essentiel, je dirais plutôt primordial, dans toute pratique spirituelle. Mettre le matériel et le spirituel en contact fait gagner du temps dans la pratique. Très vite le son et le souffle s’identifie de manière indifférencié créant une unité à l’intérieure même de l’être. Vous ne cherchez plus « à faire » mais lâchez-prise, vous laissant « porter » par le souffle divin. Le centrage de votre être se fait alors tout en douceur et progressivement au rythme de la pratique. Un jour viendra où le mental s’immobilisera complètement pour s’ouvrir sur un autre monde, un autre espace, un autre présent. Le contentement est dans la véritable nature……de l'être !!!

     

     

    Très bonne méditation

    Recevez cher étudiant de la Conscience Universelle, toute mon Amitié Bienveillante et salutaire.

    Je vous aime infiniment, je vous aime infiniment, je vous aime infiniment

    Véronique-Arlette

    Namasté  

     

    Extrait des Packs étudiants « Être un cœur créateur »©Véronique-Arlette 2012

    Livre protégé par un Copyright intégrant le texte et les images

     

    ¯˜ »*°•**•°* »˜¯

      

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Pack étudiant spirituel

    Être un cœur Créateur

     

    Exercice de méditation (Août 2014)

     

    Exercice méditatif Août 2014

     

    Développement de l’Amitié Universelle / Antidote contre la haine.

     

    Cette méditation est tirée de la méditation « Metta » des quatre Brahmaviharas du Bouddha. En langue Pali « Metta » signifie « Amitié Bienveillante » ou « Amour Universel ». Cette méditation permet de développer l’amour, la gentillesse et la bienveillance envers soi-même et envers les autres. Elle ouvre le chakra du cœur et laisse parler l’Amour. Mais cette forme d’Amour dégage une vibration qu’il convient de repérer. En réalisant une introspection sur la sonorité, on rencontre l’harmonie de son origine céleste. D’où provient cette source cachée qui jaillit du fond de notre cœur et qui nous procure un tel bien-être ? Qui l’alimente ? Toutes ses questions existentielles sont la remontée intensive vers le Divin, par la colonne du Sacrée, pour une prise de conscience nécessaire et salutaire. Il nous convient juste de constater que cette profonde découverte s’active en abondance, à la compréhension de la nature de L’Amour Universel et de sa reconnexion à cette Source d’Amour Bienveillante. Une fois que cette connexion est établit,  elle provoque en nous, un énorme changement interne. Ainsi réalimenter naturellement et continuellement par la source sacrée, l’amour inconditionnel circule et rayonne directement depuis le cœur vers les autres, dans un bien-être libérateur. En effet, la source jaillit du centre vers l’extérieur, sans souci du « soi ». Mais, cette nouvelle culture n’est pas une culture obtenue facilement, puisqu’il y a eu un forçage au départ, voir un greffage, pour en assurer le bon démarrage. Ce qui n’est pas habituel se produit dans la remontée, dans le fait d’aller jusqu’en haut se reconnecter avant d’envisager un retournement, qui n’est possible qu’à la source.

     

    Exercice pratique

     

    Apprendre à cultiver l’Amour personnel pour l’étendre vers de l’Amour Inconditionnel. Réaliser cet exercice méditatif tous les jours pendant un mois.

     

    1. Asseyez-vous tranquillement et confortablement en portant votre attention sur votre corps.
    2. Détendez chaque partie l’une après l’autre, en commençant par la tête.
    3. Portez votre attention dans la région du cœur, et voyez quelles émotions y habitent.
    4. Quoi que vous ressentiez à cet instant comme sentiments, acceptez-le et prenez-en conscience. Il vous faut accepter de commencer ici et maintenant avec ce qu’il y a. Si vous ne ressentez rien acceptez cette neutralité.
    5. Gardez votre attention sur vos sentiments. Si votre attention s’écarte de la pratique, ramenez-la gentiment mais fermement. 

     

    L’Amour personnel 

     

    1. Afin de poursuivre un véritable travail intérieur sur vos émotions, utilisez des mots ou des phrases positives, ou des souvenirs qui rappellent l’amour ou l’amitié bienveillante.
    2. Voyez ce que cela produit comme effets au sein même de vos émotions, qui seront votre centre d’intérêt.
    3. Vivez en harmonie avec des émotions plaisantes, agréables et pleines de bienveillance vis-à-vis de vous-même et des autres. Cela commence parfois par juste un peu de bien-être intérieur, l’amour que vous échangez avec vos parents, avec vos enfants, un ou une amie, un amour qui vous rassure et vous apporte un très grand bonheur intérieur. Choisissez de préférence un amour qui fonctionne dans les deux sens, aussi bien dans le donner que dans le recevoir. Placez-vous dans cette vibration pendant 5 minutes.
    4. Observez les effets que cela produit intérieurement sur vos émotions, et observez vos réactions face à ces notes mentales.
    5. Ne laissez pas la culpabilité ou le manque d’amour vous empêcher d’aller plus loin.
    6. S’il y a un blocage, forcez-le pour que votre enfant intérieur reçoive sa part d’Amour.
    7. Installez-vous dans cette haute vibration d’amour pendant quelques minutes.

     

    L’Amour envers les Amis

     

    1. Continuez de vivre intérieurement avec ses influences agréables et plaisantes
    2. Vibrez intensément grâce à ses belles émotions pendant quelques minutes
    3. Puis partager mentalement ses agréables sentiments bienveillants avec tous vos amis
    4. Souhaitez à vos amis les mêmes émotions plaisantes que vous êtes en train de vivre
    5. Observez vos amis complètement heureux dans un très grand bien-être
    6. Voyez ce que cela produit en vous.
    7. Ne laissez pas la jalousie, la haine ou des mauvais sentiments vous empêcher d’aller plus loin.
    8.  S’il y a un blocage, forcez-le pour que votre amour s’étende toujours plus grand et toujours plus loin.

     

    L’Amour envers des personnes qui vous sont indifférentes

     

    1. Continuez de vivre intérieurement avec ses influences agréables et plaisantes que vous ressentez pour les Amis
    2. Vibrez intensément grâce à ses belles émotions pendant quelques minutes
    3. Puis partager mentalement ses agréables sentiments bienveillants avec les personnes neutres que vous ne connaissez pas
    4. Souhaitez à ces personnes neutres les mêmes émotions plaisantes que vous êtes en train de vivre
    5. Voyez-les complètement heureuses dans un bonheur immense
    6. Voyez ce que cela produit chez vous.
    7. Ne laissez pas les mauvais sentiments vous empêcher d’aller plus loin.
    8. S’il y a un blocage, forcez-le pour que votre amour s’étende toujours plus grand et toujours plus loin.

     

    L’Amour envers ceux que vous n’appréciez pas 

     

    1. Continuez de vivre intérieurement avec ses influences agréables et plaisantes que vous ressentez pour les personnes que vous ne connaissez pas.
    2. Vibrez intensément avec ses belles émotions pendant quelques minutes
    3. Puis partager mentalement ses agréables sentiments bienveillants avec ceux que vous n’aimez pas
    4. Souhaitez à ces personnes difficiles, les mêmes émotions plaisantes que vous êtes en train de vivre
    5. Voyez-les complètement heureuses dans un bonheur immense
    6. Voyez ce que cela produit chez vous.
    7. Ne laissez pas les mauvais sentiments vous empêcher d’aller plus loin.
    8. S’il y a un blocage, forcez-le pour que votre amour s’étende toujours plus grand et toujours plus loin.

     

    L’Amour envers tous les êtres sensibles

     

    1. Continuez de vivre intérieurement avec ses influences agréables et plaisantes que vous ressentez pour les personnes difficiles.
    2. Vibrez intensément avec ses belles émotions pendant quelques minutes
    3. Puis partager mentalement ses agréables sentiments bienveillants avec toutes les personnes sensibles de la terre entière
    4. Souhaitez à toutes ces personnes du bonheur de la joie et du bien-être
    5. Voyez-les heureuses dans un bonheur immense et une paix universelle
    6. Voyez ce que cela produit chez vous.
    7. Ne laissez pas les mauvais sentiments vous empêcher de réaliser cet idéal.
    8. S’il y a un blocage, forcez-le pour que votre amour s’étende toujours plus grand et toujours plus loin.
    9. Vibrez intensément avec ses belles émotions pendant encore quelques minutes

     

    1. Terminez cette pratique en douceur en reprenant conscience avec votre environnement progressivement.
    2. Ouvrez les yeux en affichant un joli sourire à la vie.

     

    Encouragements  pour cette méditation :

     

    ü  Souvenez-vous que vous visez la source et non le verre d’eau qui sort de la bouteille en plastique.  

    ü  Cela nécessite bien quelques efforts.  

    ü  L’utilisation sublime de cette méditation libératrice de bien-être est un fruit que vous pouvez consommer sans modération.

     

     

    Très bonne méditation

    Recevez cher étudiant de la Conscience Universelle, toute mon Amitié Bienveillante et salutaire.

    Je vous aime infiniment, je vous aime infiniment, je vous aime infiniment

    Véronique-Arlette

    Namasté  

     

    Extrait des Packs étudiants « Être un cœur créateur »©Véronique-Arlette 2012

    Livre protégé par un Copyright intégrant le texte et les images

     

    ¯˜ »*°•**•°* »˜¯

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Pack étudiant spirituel

    Être un cœur Créateur

     

    Exercice de méditation (juillet 2014)

     

    Exercice méditatif juillet 2014

     

     

    Développement de la concentration / Antidote contre la distraction 

     

    Cette deuxième méditation est pour vous aidez, à développer votre concentration et votre attention. En effet, votre « pensée est souvent distraite » et virevolte d’un sujet à un autre. Votre attention vagabonde généralement à sa guise et sans but, comme le ferait un papillon batifolant d’une fleur à une autre. Ce tourbillon successif, épuise considérablement votre énergie. En vue d’empêcher le flot discontinu de votre pensée, de voyager excessivement, vous allez apprendre à le canaliser. Grace à un exercice extrêmement simple,  en le maintenant dans une seule et même direction. Fort de cette nouvelle technique, un calme intérieur s’installera progressivement. Cela permettra à votre esprit, d’entrer dans un premier temps, dans la douce chaleur de la relaxation. Ensuite, un travail beaucoup plus sérieux s’installera, celui d’une vraie médiation. Cette première étape est « l’entrée dans la voie du disciple ». C’est comment appréhender la concentration et l’attention en canalisant le flux de la pensée. En contrôlant votre activité cérébrale, vous vous imposer une certaine discipline pour reprendre le contrôle du « soi ». Petit à petit, vous gagnerez en concentration et vous pourrez canaliser votre attention sur autre chose. Par la suite, vous nourrirez votre esprit avec de très bonnes cultures contenues dans les méditations suivantes.

     

    Explications relative au mode de fonctionnement de votre pensée avec cet exercice : Cette méditation est une méditation qui est exclusivement portée sur la respiration, dans toutes ses nuances et toutes ses modalités. Dans les 2 premières étapes, il s’agit d’observer sa respiration (sans aucun contrôle), en examinant la longueur de l’inspire et de l’expire. Dans la troisième étape, il s’agit de ressentir tout le corps de respiration. Dans la quatrième étape, la respiration devient calme, subtile, et l’attention se porte sur elle à chaque instant, sans chercher à reconnaître si c’est une inspiration ou une expiration. Dans la cinquième et sixième étape, la joie et le bonheur apparaissent progressivement et naturellement par le contentement. L’énergie mentale passe complètement dans l’observation. A la septième étape, la respiration semble avoir disparut, elle n’est plus qu’un sujet et les 5 bases des sens sont écartées. A la huitième étape, la peur ou l’excitation peuvent survenir, afin d’apprendre à la contrecarrer. A la neuvième étape, une lumière très vive apparait à l’esprit ou des sensations similaires. A la dixième et onzième étape la brillance augmente au même titre que les autres phénomènes. En soutenant l’attention on devient de plus en plus stable. A la douzième étape l’esprit entre en jhana, par absorption pure et simple, dans un abandon de toute action. L’esprit est à présent libre du corps et des cinq sens.

     

    Exercice pratique

     

    Apprendre à détendre son corps en position de méditation et réaliser un travail de comptage pour développer plus d’attention.  Réaliser cet exercice tous les jours pendant un mois.  

     

    1. Ajuster votre coussin de méditation afin d’être installer relativement droit et détendu.
    2. Vos mains sont rassemblées délicatement sur vos cuisses, main droite dans la main gauche, pouces joints.
    3. Relâchez vos épaules afin que votre poitrine soit dégagée.
    4. Ajustez l’angle de votre tête pour que la nuque soit détendue. Votre menton sera légèrement rentré.
    5. Fermez délicatement les yeux. Vous êtes maintenant prêt à entreprendre votre méditation.  
    6. Votre attention se portera sur votre corps, des pieds à la tête, en prenant conscience de chaque membre, en les détendant le plus possible l’un après l’autre, comme vous l’avez expérimenté le mois dernier.
    7. Laissez-vous absorber dans le va et vient du souffle, en gardant une respiration naturelle et détendue. Voyez comment les sensations changent rapidement et comment les respirations ne sont jamais vraiment les mêmes.
    8. Quand vous vous sentez prêt, le premier exercice débute avec un comptage avec deux série de 10 inspire/10 expire ou le comptage débute après l’inspire/ expire. Si vous êtes distrait, ramenez doucement votre esprit vers l’inspire/expire au niveau du ventre. Avec l’habitude, tout vous semblera beaucoup plus facile et votre esprit deviendra plus malléable. Allez c’est parti. 
    9. Inspirez – Expirez – comptez 1
    10. Inspirez – Expirez – comptez 2
    11. Inspirez – Expirez – comptez 3….….et ainsi de suite jusqu’à 10….
    12. Stopper le comptage quand vous arrivez à dix, tout en continuant de respirer. Maintenez tout de même votre attention pendant quelques secondes puis reprenez le comptage de la deuxième série de 10, afin d’entrainer votre esprit à la concentration. Si votre esprit s’égare, ramenez le fermement et continuez le comptage.
    13. Quand vous avez terminé, Relâcher votre attention pendant 1 minute.
    14. Quand vous vous sentez prêt, le deuxième exercice débute avec un comptage avec deux série de 10 inspire/10 expire ou le comptage débute avant l’inspire/ expire. Si vous êtes distrait, ramenez doucement votre esprit vers l’inspire/expire au niveau du ventre. Avec l’habitude, tout vous semblera beaucoup plus facile et votre esprit deviendra plus malléable. 
    15. Comptez 1-Inspirez – Expirez
    16. Comptez 2-Inspirez – Expirez
    17. Comptez 3-Inspirez – Expirez                 ….et ainsi de suite jusqu’à 10….
    18. Stopper le comptage quand vous arrivez à dix, tout en continuant de respirer. Maintenez tout de même votre attention pendant quelques secondes puis reprenez le comptage de la deuxième série de 10, afin d’entrainer votre esprit à la concentration. Si votre esprit s’égare, ramenez le fermement et continuez le comptage.
    19. Quand vous vous sentez prêt, le troisième exercice débute. Laissez tomber le comptage et suivez simplement la respiration qui va et qui vient. Observez le corps de la respiration au complet, c’est-à-dire, inspire pause, expire pause. Observez simplement votre inspire/expire, en prenant conscience de toutes les modalités du souffle. La chaleur, l’humidité, la sensation, l’air qui entre et qui sort, etc. 
    20. Respirer en observant pendant quelques minutes sans faire aucune note mentale
    21. Inspirez - Pause – Expirez - Pause
    22. Inspirez - Pause – Expirez - Pause
    23. Inspirez- Pause – Expirez – Pause            Continuez encore  plusieurs minutes.  
    24. Quand vous vous sentez prêt, le quatrième exercice débute. Maintenant, la concentration se porte exclusivement sur le bord des narines et la lèvre supérieure, là ou l’air de la respiration passe. Prenez conscience de ce léger souffle qui effleure le bord de votre nez et votre lèvre supérieure. L’esprit doit se fixer à cet endroit et y demeurer. A un moment, le mouvement de la respiration sera de nouveau perceptible. Observez cette pleine contemplation pendant plusieurs minutes.
    25. Ouvrez délicatement les yeux.
    26. Reprenez contact avec votre environnement
    27. Tournez lentement la tête à droite puis à gauche plusieurs fois.
    28. Détendez vos épaules avec des mouvements circulaires
    29. Arrondissez votre dos afin de détendre les muscles dorsaux
    30. Quittez la méditation comme vous y êtes entré, avec délicatesse et un joli sourire à la vie.

     

    Très bonne méditation

    Recevez cher étudiant de la Conscience Universelle, toute mon Amitié Bienveillante et salutaire.

    Je vous aime infiniment, je vous aime infiniment, je vous aime infiniment

    Véronique-Arlette

    Namasté  

     

    Extrait des Packs étudiants « Être un cœur créateur »©Véronique-Arlette 2012

    Livre protégé par un Copyright intégrant le texte et les images

     

    ¯˜ »*°•**•°* »˜¯ 

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  Pack étudiant spirituel

    Être un cœur Créateur 

     

    Exercice de méditation (juin 2014)

     

    Exercice méditatif Juin 2014

     

     

    La méditation  sextuple yoga est axée sur 6 points :

     

    1/ Sur « la respiration » ou souffle vital. En prenant conscience de sa respiration, l’étudiant prend conscience du rythme des lois de la nature. Il réapprend à vivre avec l’énergie de son souffle, avec l’énergie de son cœur et avec l’énergie de son esprit. Son corps, son cœur et son esprit participe pleinement à son épanouissement personnel alors il tend à les purifier.  En concentrant toute son attention sur son souffle,  il reprend progressivement le contrôle de chacun de ses trois éléments. Car le contrôle sur le souffle procure un très grand bien-être et favorise une progression vers les autres états de Conscience, vers le cœur puis l’esprit. La méditation sextuple yoga n’est pas une relaxation mais une yoga de l’esprit qui ouvre vers le monde spirituel par le contrôle du souffle. Respirer pendant 5 minutes en « observant » sa respiration.

     

    2/ Sur « le retrait des sens ». L’étudiant  travaille avec ses 5 sens comme support. Ceux-ci sont la vue, l’odorat, le goût, le son et le toucher. Grâce à ses 5 sens, il nourrit son corps, son cœur et son esprit en consommant de la nourriture adaptée pour chacun d’entre eux.  Il sait combien ses sens peuvent jouer un rôle important dans sa vie corporelle, intellectuelle et spirituelle.  Cette investigation se développe et amène l’étudiant dans une prise de conscience essentielle qui est la suivante : En retirant ses sens, il parvient à les contrôler de mieux en mieux, et se coupe progressivement de toute la dépendance  extérieure qu’ils  suscitent. Ce lâcher-prise avec tous les objets de saisie est le fruit d’une discipline journalière régulière qui place l’étudiant dans un confort intérieur de plus en plus grand.  Cette prise de conscience à évidemment une conséquence sur son corps, son cœur et son esprit. « Observer » pendant 5 minutes, les bruits, les odeurs, les visions yeux fermés, les présences, et la déglutition.

     

    3/ Sur l’ « état méditatif ». L’étudiant effectue un véritable travail d’investigation sur les trois plans en même temps. A savoir, il s’intéresse de près à tout ce qui se passe dans son corps, dans son cœur et dans son esprit. Il surveille attentivement que chacun de ses trois niveaux soient alimentés en permanence par des choses positives. S’il s’aperçoit d’une défaillance quelque part, il redresse immédiatement la barre. Cette yoga méditative le protège du négativisme et encourage son action vers la progression, c'est-à-dire vers le haut. Il s’emploie principalement à purifier toutes ses mauvaises tendances l’une après l’autre jusqu'à la perfection et se réjouit avec contentement de toutes ses avancées. Cet état méditatif est maintenu au cœur même de sa propre vie et dans tout ce qu’il réalise. Pendant cinq minutes, mettre un nom sur les sensations ressenties. Exemple, la peur, le froid, l’exaspération, etc.

     

    4/ Sur la « concentration ». L’étudiant apprend à mobiliser toutes ses facultés mentales et physiques pour les ramener vers son centre. Progressivement, il y arrive de mieux en mieux et son attention progresse vers une concentration très pointue. Cet acte volontaire de mobiliser son activité cérébrale développe ses perceptions sensorielles. Il prend « conscience » que les simples actes d’écouter, d’observer,  de goûter, d’humer, de toucher, de penser et d’être affinent considérablement sa concentration.  Quand celle-ci est soutenue, elle s’inscrit dans la durée, pour une notion d’assimilation plus rapide et plus vive. L’observation des choses est amplifiée à l’extrême et  donne accès à des découvertes et des secrets d’envergure.  Cet apprentissage purifie l’esprit de l’étudiant qui s’en rend compte dans sa vie par des prises de conscience très « vive ». Compter doucement jusqu’à 20, puis décomptez tout aussi doucement jusqu’à zéro, puis repartez dans l’autre sens, pour revenir encore une fois à zéro. Le but est de ne pas perdre le fils du comptage.

     

    5/ Sur la « maitrise du mental ». L’étudiant apprend à comprendre le fonctionnement de son mental. Tout ce qui est créé autour de lui provient de son mental. En travaillant sur son mental, il prend conscience que c’est lui-même qui dresse les obstacles sur sa route, pour la seule raison de les vaincre et de parvenir à une pleine évolution de son esprit. En maitrisant son mental, il redevient progressivement le « maître » qui dompte le « soi ». Que ce soit sa propre agitation mentale, sa confusion,  ses pensées et tout ce qui est autour de lui. En apprenant à maitriser son mental, l’étudiant prend « conscience » qu’il à la capacité de dominer son mental, pour ne plus être « la victime consentante » de ce même mental. En bref,  il comprend que c’est lui le maitre et non son mental ! Fort de cette découverte l’avancement du méditant est une progression « Consciente » sur le chemin de la vie. En utilisant son propre mental, il restructure et redessine ses pensées, ses sentiments, ses actes avec un esprit beaucoup plus positif. Pendant cinq minutes, essayez de diriger votre mental sur quelque chose de précis, une photo, le visage de quelqu’un, ou un sentiment d’amour ou de bien-être, sans décrocher. Si malgré tout vous décrochez…..ramenez-le doucement et fermement sur l’objet.

     

    6/ Sur « l’immersion extatique ». En renonçant progressivement aux objets des sens, l’étudiant  atteint à la « vision de la réalité » ou état de Samadhi. Cette immersion totale est vécue en Conscience, pour favoriser son éveil spirituel.

    Une immersion complète et profonde dans les courants corporels subtils est une pleine observation de la montée progressive de la Kundalini à travers tous les chakras. Cette sagesse magique et dynamisante aligne et redéfinit complètement l’être de l’étudiant. C’est un grand bain au cœur de sa propre conscience dans le sein de la matrice de la Conscience Universelle. « Sahaja » est le terme sanscrit utiliser pour expliquer exactement cette immersion extatique.  Ce sont tous les états successifs de la méditation qui sont aussi appelés états de Samâdhi.

     

    Exercice méditation guidée du mois 

     

    Apprendre à détendre son corps en position de méditation pendant 10 à 15 minutes chaque jour, le matin ou le soir. Lisez doucement cet énoncé tout en pratiquant l’exercice en même temps.

     

    1. Ajuster votre coussin de méditation afin d’être installer relativement droit et détendu. Vos pieds sont ancrés solidement dans le sol.
    2. Vos mains sont rassemblées délicatement sur vos cuisses, main droite dans la main gauche, pouces joints.
    3. Relâchez vos épaules afin que votre poitrine soit dégagée.
    4. Ajustez l’angle de votre tête pour que la nuque soit détendue. Votre menton sera légèrement rentré.
    5. Vous êtes maintenant prêt à entreprendre votre méditation.  
    6. Votre attention se portera sur votre corps, des pieds à la tête, en prenant conscience de chaque membre, en les détendant le plus possible l’un après l’autre. Surtout prenez votre temps pour réaliser cette investigation. Si votre attention s’égare, ramenez-la délicatement vers votre corps.
    7. Commencez par détendre le sommet de votre tête, puis votre visage, ensuite l’arrière de votre tête et le cou.  Laissez-vous envahir tout doucement par cette vague de bien-être qui descend en vous, comme une douche d’amour et de tendresse.  Sentez vos épaules se relâcher, puis votre poitrine et votre dos, votre plexus solaire et votre ventre. Vos deux bras se détendent complètement, depuis les biceps, aux coudes, en passant par les avants bras, pour finir par les mains. Maintenant ce sont vos fessiers qui se relâchent, ainsi que vos cuisses, vos genoux, vos mollets, puis vos chevilles. Sentez une profonde détente qui arrive dans vos pieds, pénètre votre voute plantaire et se termine jusque dans vos doigts de pieds. Tout votre corps est profondément détendu.
    8. Après avoir parcouru votre corps des pieds à la tête, prenez conscience de votre corps tout entier, tout en gardant une posture droite et inébranlable.
    9. Ensuite prenez conscience des sensations liées à votre respiration. Laissez votre souffle remplir votre attention, et votre attention remplir votre souffle.  Entrez dans la contemplation de votre souffle vital. Entrer dans la contemplation de l’instant présent. Entrer dans l’amour universel.  
    10. Petit à petit les mouvements d’inspire et d’expire calment votre esprit, et votre pensée se réduit. Continuer cette concentration sur votre respiration pendant quelques minutes.
    11. Quand le gong de fin de méditation « sonne », sortez de votre état méditatif avec délicatesse, en prenant bien soin de retourner dans la vie, avec calme et sérénité.

     

    Réaliser cet exercice quotidien pendant tout le mois.

     

    Très bonne méditation, rendez-vous le mois prochain.

    Recevez cher étudiant de la Conscience Universelle, toute mon Amitié Bienveillante et salutaire.

    Je vous aime infiniment, je vous aime infiniment, je vous aime infiniment.

    Véronique-Arlette

    Namaste  

     

    Extrait des Packs étudiants « Être un cœur créateur »©Véronique-Arlette 2012

    Livre protégé par un Copyright intégrant le texte et les images

     

    ¯˜ »*°•**•°* »˜¯ 

     

      

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique